Gianni Bugno : « J’espère que le peloton accueillera Dylan Groenewegen avec compréhension »

Dans un communiqué, Gianni Bugno, le Président du C.P.A. (Cyclistes Professionnels Associés), une association internationale à but non lucratif qui sauvegarde les intérêts des coureurs cyclistes professionnels, est revenu sur les menaces qu’a reçues Dylan Groenewegen après l’accident sur le Tour de Pologne. Selon lui, ces menaces sont « inadmissibles, indignes et indécentes ». Il espère également que Dylan Groenewegen sera bien accueilli par les autres coureurs quand il fera son retour dans les pelotons :

« J’ai lu les menaces reçues par Dylan Groenewegen après l’incident du Tour de Pologne et appris de la presse qu’il a été placé sous la protection de la police qui craignait le pire pour lui et sa famille. Ce qui s’est passé est inadmissible, indigne et indécent. Les paroles et les actions ont du poids et celles qui ont été adressées à ce garçon sont inacceptables.

Il faut pointer du doigt des barrières dangereuses qui ont déterminé la gravité de la chute dont Fabio Jakobsen a subi les conséquences les plus graves. Dylan a commis une erreur dans la course qu’il a chèrement payée, en effet aujourd’hui il est le seul à avoir payé ce qui s’est passé sur la ligne d’arrivée à Katowice. Cela dit, j’espère que la polémique appartiendra désormais au passé et qu’une fois la peine infligée à Dylan purgée, tout le groupe l’accueillera de nouveau avec amitié et compréhension. »

« Les barrières doivent devenir homologuées et certifiées »

Il regrette également que Groenewegen soit le seul qui ait été puni dans cette affaire. Selon lui, les organisateurs ont également leur part de responsabilité.

« Le premier point de notre liste de demandes qui, nous l’espérons sincèrement, deviendra opérationnel le plus rapidement possible, concerne les barrières qui doivent être homologuées et certifiées. Elles doivent constituer une protection pour les athlètes qui, pris par le feu de la compétition, peuvent aussi faire des erreurs, comme malheureusement arrivé à Dylan le 5 août de l’année dernière. En tant que mouvement, nous devons tout faire pour assurer la sécurité des événements et de leurs principaux acteurs. Il est de notre devoir d’éviter les souffrances physiques et morales que Fabio, Dylan et de nombreux autres cyclistes, hommes et femmes même dans les catégories mineures ont vécu et vivent. »

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*