Mathieu van der Poel met un terme à sa saison de cyclo-cross

Mathieu van der Poel – s.yuki, CC BY 2.0, via Wikimedia Commons

On s’en doutait depuis plusieurs jours mais c’est désormais officiel : Mathieu van der Poel (Alpecin – Fenix) a décidé de mettre un terme à sa saison de cyclo-cross en raison de douleurs au dos. Il ne sera donc pas au départ du Championnat du monde de Fayetteville (Etats-Unis) fin janvier.

Le Néerlandais préfère soigner son dos avant de retrouver la compétition.

« Je ne peux pas en dire grand-chose, ce n’est pas différent, a-t-il déclaré. A cause de ce mal de dos, je n’ai pas atteint le niveau souhaité depuis le Tour de France et je veux juste m’en débarrasser. Le seul remède semble être une période de repos plus longue et il serait donc stupide d’interrompre à nouveau cette période et d’essayer tout de même de participer au Championnat du monde. Nous sommes tous d’accord sur ce point. Même si c’est très difficile, j’ai participé dix fois de suite aux championnats du monde de cyclo-cross. Ne pas être en mesure de défendre mon maillot aux Etats-Unis est vraiment déprimant.

Je ne suis pas inquiet pour la suite de ma carrière, mais bien sûr, cela me frustre pour le moment de ne pas savoir combien de temps durera la période de repos. Nous ne fixons une date et des objectifs que si nous pouvons le faire de manière justifiée. D’ici là, je ferai ce que je peux. »

Il n’a participé qu’à deux cyclo-cross cet hiver : Termonde (2e) et Heusden-Zolder (abandon).

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



4 commentaires sur Mathieu van der Poel met un terme à sa saison de cyclo-cross

  1. Salut Mathieu, un mal se soigne ; ne pas le faire lui permettrait de continuer d’exister. Alors, repose toi le temps nécessaire pour l’irradiquer totalement, n’oublie pas que la sagesse de ton grand-père doit toujours te guider si tu veux durer. Bravo à toi et garde toujours le courage. Très bonne saison à toi, Champion! Michel

  2. Très bonne décision, prendre le temps de guérir: ces dernières années, on a vu des coureurs vouloir à tout prix continuer après une grave blessure, Thibaut Pinot par exemple au tour de France qui passait chez lui, catastrophe garantie à long terme, il n’a jamais retrouvé son niveau.

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*