Doug Ryder, le patron de l’équipe Qhubeka, furieux contre son sponsor : « NextHash n’a rien payé depuis octobre »

On ne verra plus l’équipe Qhubeka – NextHash dans les pelotons en 2022. La formation sud-africaine a en effet mis la clé sous la porte en raison de problèmes financiers. A l’occasion d’une longue interview avec CyclingTips, Doug Ryder, le manager général, a révélé que ces problèmes financiers étaient dus à trois sponsors, qui n’avaient pas payé l’équipe, et notamment au co-sponsor NextHash :

« NextHash n’a rien payé depuis octobre. Si NextHash avait payé en totalité, bien sûr, ces deux autres partenaires n’auraient pas vraiment eu beaucoup d’importance et cela aurait été bon. Je dirai qu’il est certain que les paiements en retard ont nui à notre personnel et aux coureurs. Nous avons eu des retards et des retards et des retards. Et même maintenant… Où nous en sommes aujourd’hui, nous n’avons pas eu de nouvelles de la propriétaire [Ana Benčič], nous avons entendu des membres de son équipe, mais nous n’avons pas eu de nouvelles de la propriétaire depuis un mois.

Le dernier appel que j’ai eu avec elle [Benčič] était début, début, début décembre, où beaucoup d’engagements ont été pris. Un échéancier a été établi pour payer les versements restants. Et cela ne s’est pas concrétisé depuis lors. Nous attendons toujours et essayons de la contacter. Nous avons eu des difficultés à entrer en contact avec elle. »

« Il y a eu ensuite de plus en plus de retards et de promesses vides »

« Il y a eu ensuite de plus en plus de retards et de promesses vides. C’est vraiment triste que cela se soit produit parce que… C’est juste qu’il y a des affaires inachevées de l’année dernière [2021]. Nous avons signé le contrat avec NextHash en faisant confiance… Et les gens pourraient dire, eh bien, « C’est naïf, et vous auriez dû mieux faire vos devoirs ». C’est vrai. Mais quand vous regardez le contexte, et le temps que nous avions potentiellement… Cela a été fait avec toutes les informations que nous avions et savions à l’époque. »

Doug Ryder a expliqué qu’il n’était pas inquiet du sponsor NextHash à l’époque parce que ce sponsor avait été trouvé par « une agence de marketing sportif crédible ».

« Nous avons parlé à 200 entreprises »

Malgré tous ses efforts, Ryder n’a finalement pas trouvé de sponsor pour 2022 et a dû mettre la clé sous la porte : « Nous avons parlé à 200 entreprises, nous sommes passés par 10 agences de marketing sportif et nous avons bien couru en 2021. Je suis, bien sûr, incroyablement triste que nous n’ayons pas trouvé de partenaire important pour nous rejoindre. »

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*