Egan Bernal : « Je n’allais pas bien dès la première montée »

Réaction d’Egan Bernal (INEOS Grenadiers), lâché lors de la 15e étape du Tour de France 2020 :

« Je n’allais pas bien dès la première montée pour être honnête, je me suis presque fait lâcher là-bas, je souffrais dès la première montée. J’ai dit à l’équipe que je n’étais pas bien, mais j’ai ensuite essayé de me battre jusqu’au final et de donner le meilleur de moi-même.

Il est difficile de dire ce que je ressentais, le sentiment était que j’étais vidé – je n’avais aucun pouvoir. Lorsque les autres coureurs ont fait une grosse accélération, je n’ai pas pu aller trop loin dans mes réserves pour suivre, mais ensuite j’ai récupéré très rapidement, mais mon corps n’a pas pu réagir normalement. Je suis le dossard 1 et j’ai essayé de donner le meilleur de moi-même, mais il y a finalement eu des coureurs plus forts que moi.

Même si j’ai commencé la dernière montée (Le Grand Colombier) avec les autres coureurs du classement général, je sentais que j’allais me faire lâcher, je voulais donner le meilleur de moi-même, pas seulement pour moi, mais pour l’équipe et pour le respect que j’ai pour la course. Il n’y a pas d’excuses, j’ai essayé d’alimenter mon corps de la meilleure façon possible, mais je ne sais pas, je n’avais pas les jambes. Les autres coureurs ont été plus forts que moi et nous devons l’accepter. »

> Vidéo : Egan Bernal et Nairo Quintana distancés (01:32 Fra)

> Classements complets de l’étape

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


4 + 6 =