Peter Sagan a pensé à arrêter sa carrière en 2015

Peter Sagan – s.yuki, CC BY 2.0 via Wikimedia Commons

Si Peter Sagan avait montré une certaine lassitude du vélo il y a quelques années en déclarant notamment qu’il ne ferait pas une longue carrière, le Slovaque vient de révéler au quotidien L’Equipe qu’il n’avait pas pensé à mettre un terme à sa carrière à ce moment-là. En revanche, il avait songé à prendre sa retraite en 2015 lorsqu’il souffrait du genou et de la hanche :

« Ce genre de périodes, quand on est fatigué, ou triste, je les traverse de temps en temps, comme n’importe qui je pense. Mais il y a deux ans, j’avais juste dit que je m’amusais plus en VTT et cela avait été mal interprété. La seule fois où j’ai pensé à arrêter, c’était bien avant, en 2015, à cause de problèmes à un genou, à une hanche. Je m’étais surentraîné et je n’en pouvais plus avant le début de la saison. Mais je me suis soigné et c’est reparti. J’ai gagné une étape du Tour de Californie, puis les Flandres Paris-Roubaix, le maillot vert du Tour, les Championnats du monde… Voilà. Et je suis encore là. »

Isolé chez lui à Monaco après avoir contracté le Covid-19, le Slovaque, qui a rejoint l’équipe TotalEnergies, ne sait toujours pas quel est son programme de reprise. Il devait initialement débuter sa saison sur le Tour de San Juan mais la course a été annulée.

« Je ne sais toujours pas où je vais démarrer ma saison. Comme je suis malade, je vais sûrement devoir retarder ma reprise. Cela va dépendre de comment je me sentirai. Mais mes objectifs restent les classiques de printemps. »

A bientôt 32 ans, il reste toujours très motivé : « Depuis que je cours, j’ai appris une chose : quand on insiste, il y a un moment où la réussite arrive. Bien sûr, il faut avoir cette volonté. Je sais que je l’ai. Si je ne gagne pas un jour, je recommence le lendemain. »

Le nouveau vélo de Peter Sagan pour 2022

Le nouveau maillot de l’équipe TotalEnergies et de Peter Sagan pour 2022

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*