Mondiaux CX – Mathieu van der Poel : « Même sans cette crevaison, j’aurais pu revenir »

Réaction de Mathieu van der Poel (Alpecin – Fenix), vainqueur du Championnat du monde de cyclo-cross 2021 :

« Ce quatrième titre mondial signifie beaucoup pour moi, mais tout cela semble un peu étrange (en raison de l’absence de spectateurs). C’est dommage qu’il n’y ait ni famille ni amis sur ce parcours. Je suis satisfait, il y avait moins de stress. Vous aviez l’impression de rouler un cyclo-cross normal.

J’ai eu de la chance que Wout (van Aert) crève, car je ne sais pas si je serais revenu autrement. C’est difficile à dire. Même si la course n’était pas perdue à ce moment-là et que j’avais le sentiment que je m’améliorais tour par tour. Je me suis amélioré sur le parcours. Dans la seconde moitié de la course, j’ai senti que j’avais tout sous contrôle. Dans le sable, vous pouviez rattraper ou perdre beaucoup de temps. Je n’ai jamais paniqué, même après cette chute. »

« J’ai dû rouler plusieurs fois dans la mer pour me rafraîchir »

« J’ai eu de la chance qu’après cette crevaison de Wout, j’ai pu revenir en m’économisant un peu, mais je n’avais pas le sentiment que la course s’est jouée là-dessus. C’est dommage que cela se soit produit, mais si vous regardez la deuxième partie de la course, alors je pense que c’était plutôt clair. Même sans ce pneu crevé, j’aurais pu revenir.

En dessous de 5 degrés, je mets des jambières. Mon téléphone portable indiquait que la température ressentie serait de -3. Mais j’ai surchauffé à cause des jambières, j’ai même dû rouler plusieurs fois dans la mer pour me rafraîchir. Même si je préfère avoir un peu trop chaud que trop froid. »

Mathieu van der Poel a abordé ce championnat du monde sans stress : « Hier, je jouais encore tranquillement. Hier soir, je suis allé à l’hôtel à un rythme tranquille. Il est important de vivre comme ça jusqu’à une course au lieu d’être dans cette atmosphère de Championnat du monde à partir de mercredi. »

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*