25 perquisitions au sein de l’équipe Vini Zabù suite au contrôle positif de Matteo De Bonis

L’Union Cycliste Internationale (UCI) a annoncé que Matteo De Bonis (Vini Zabù) avait été testé positif à l’EPO lors d’un contrôle hors compétition le 16 février dernier. Le coureur italien de 25 ans a été suspendu provisoirement par son équipe Vini Zabù. Il peut demander l’analyse de son échantillon B.

Il s’agit du deuxième contrôle positif de l’équipe Vini Zabù en l’espace de 12 mois. En effet, Matteo Spreafico avait été suspendu par l’UCI après deux contrôles antidopage anormaux à l’Enobosarm (ostarine) lors des 12e et 13e étapes du Giro en octobre dernier. Selon le règlement de l’UCI, l’équipe Vini Zabù pourrait être suspendue entre 15 et 45 jours : cela signifie qu’elle pourrait manquer le prochain Giro, qui s’élancera de Turin le 08 mai.

25 perquisitions effectuées

Suite à ce contrôle positif, la police a effectué plusieurs perquisitions au domicile des membres de l’équipe. Au total, 25 domiciles ont été fouillés.

Les enquêteurs suspectent les dirigeants d’être au coeur d’un réseau de dopage. Selon eux, Angelo Citracca, le manager général, et Luca Scinto, directeur sportif, ont aidé Matteo De Bonis à se doper. Les enquêteurs soupçonnent également d’autres athlètes d’avoir utilisé des substances interdites.

Communiqué de l’UCI concernant le contrôle positif de Matteo De Bonis :

L’Union Cycliste Internationale (UCI) annonce que le coureur italien Matteo De Bonis a été notifié d’un résultat d’analyse anormal (RAA) pour présence d’érythropoïétine (EPO) dans un échantillon collecté à l’occasion d’un contrôle hors compétition le 16 février 2021.

Ce contrôle ciblé a été planifié et diligenté au nom de l’UCI par l’Agence de Contrôles Internationale (ITA) *.

Le coureur a le droit de demander l’analyse de son échantillon B et d’y assister.

Conformément au Règlement Antidopage de l’UCI, le coureur a été suspendu provisoirement, et ce jusqu’à la résolution de l’affaire.

Ce RAA est le deuxième pour un membre de l’UCI ProTeam Vini Zabu’ en l’espace de 12 mois. Le 22 octobre 2020, l’UCI avait en effet notifié le coureur italien Matteo Spreafico de deux RAA pour présence d’Enobosarm (ostarine) dans deux échantillons collectés à l’occasion du Giro d’Italia, les 15 et 16 octobre 2020.

Ces deux cas survenus au cours d’une période de 12 mois déclenchent l’application de l’Article 11.3.1 du Règlement Antidopage de l’UCI prévoyant la suspension de l’équipe pour une durée de 15 à 45 jours.

L’UCI portera l’affaire devant la Commission Disciplinaire, qui rendra sa décision en temps opportun.

L’UCI ne fera pas d’autres commentaires à ce stade de la procédure.

* Depuis le 1er janvier 2021, l’UCI délègue à l’ITA ses activités opérationnelles en matière d’antidopage. L’ITA est une organisation internationale constituée sous la forme d’une fondation à but non lucratif basée à Lausanne (Suisse). L’ITA a été créée à l’initiative du Mouvement olympique et avec le soutien de l’Agence mondiale antidopage (AMA). Sa mission est de gérer des programmes antidopage indépendamment des autorités sportives et politiques. Elle gère actuellement des programmes pour plus de 45 organisations, parmi lesquelles des Fédérations Internationales de sports olympiques et des organisateurs d’événements majeurs.

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


33 + = 42