Marc Hirschi à propos de son transfert : « Je ne peux rien dire »

Marc Hirschi a surpris la planète cycliste début janvier en quittant l’équipe DSM (Sunweb) pour rejoindre UAE – Team Emirates. Les raisons de son départ sont encore très floues, et ce n’est pas le Suisse qui va les dévoiler. En effet, lors d’une conférence de presse en ligne de sa nouvelle équipe, il a déclaré qu’il ne pouvait rien dire puisqu’il avait signé un accord de confidentialité :

« Je ne peux pas dire grand-chose parce que nous avons signé accord de confidentialité. Je peux seulement dire que j’ai eu l’occasion de partir. Maintenant, je suis ici et je suis vraiment heureux que cela ait fonctionné. Je vais désormais me concentrer sur l’avenir.

Tout est arrivé assez tardivement, mais j’étais vraiment heureux que cela ait fonctionné. Je pense qu’avec cette pandémie, ce n’était pas trop grave de changer d’équipe aussi tardivement, il n’y avait pas encore eu de stage d’entraînement et nous n’avions pas encore reçus nos nouveaux vélos. Je pense que dans une saison normale, cela aurait été plus compliqué. Mais dans un année comme celle-ci, ce n’était pas un problème de faire le changement si tard.

Maintenant, je suis là, au premier stage d’entraînement. J’ai mon nouveau vélo, j’ai rencontré mes coéquipiers et maintenant je commence enfin à travailler pour l’année prochaine. » a-t-il déclaré.

« Les grands objectifs sont les classiques ardennaises et les Jeux olympiques »

Hirschi est également revenu sur ses principaux objectifs pour 2021 :

« Les grands objectifs sont les classiques ardennaises et les Jeux olympiques. C’est difficile de dire si je quitterai le Tour avant l’arrivée à Paris pour disputer les Jeux parce que nous ne savons pas encore quelles seront les règles (une quarantaine pourrait être obligatoire pour les athlètes à Tokyo), donc je n’y ai pas trop réfléchi. Nous verrons un mois avant le Tour quel sera le plan. Ça ne vaut pas la peine d’y mettre de l’énergie maintenant.

Le championnat du monde? Je n’ai pas encore regardé de près le parcours, mais je devrais y participer. Après cela, mon programme n’est pas complètement clair. Par exemple, les courses canadiennes (les Grands Prix de Québec et de Montréal) coïncident avec les championnats d’Europe. Les courses italiennes avec le Tour de Lombardie seront le dernier grand objectif de la saison. »

« Avec Tadej Pogacar, nous pouvons avoir plusieurs scénarios »

Le coureur de 22 ans a également évoqué sa cohabitation avec Tadej Pogacar, qui sera le leader d’UAE – Team Emirates sur le Tour :

« C’est bien d’avoir plusieurs options. Il est presque impossible de battre des gars comme Van Aert et Van der Poel au sprint. Avec Tadej, nous pouvons avoir plusieurs scénarios.

C’est différent (d’avoir un leader pour le classement général dans l’équipe). C’est aussi un bon apprentissage pour l’avenir, que vous souhaitiez remporter des victoires d’étape ou soutenir un leader. Je suis très motivé pour l’aider. Sans aucun doute, ce seront trois belles semaines. »

Hirschi pourrait-il viser le classement général d’un Grand Tour à l’avenir ? C’est possible mais ce n’est pas dans ses projets à court terme : « J’ai besoin de plus de temps et de plus de Grand Tours dans mes jambes pour faire le changement, mais je ne veux pas pousser plus loin. Je préfère me concentrer sur ce dont je suis bon maintenant. »

Le programme prévisionnel de Marc Hirschi pour 2021 :

UAE Tour
Paris-Nice (?)
Strade Bianche
Milan – Sanremo
Tour du Pays basque
Amstel Gold Race
Flèche wallonne
Liège – Bastogne – Liège
Tour de Suisse
Tour de France
Jeux olympiques
Championnats du monde
Tour de Lombardie

Tadej Pogacar dévoile son programme pour 2021

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


+ 11 = 20