Tom Dumoulin mettra un terme à sa carrière à la fin de la saison

Tom Dumoulin – Filip Bossuyt from Kortrijk, Belgium, CC BY 2.0, via Wikimedia Commons

Tom Dumoulin (Jumbo – Visma) dispute sa dernière saison professionnelle. Le coureur néerlandais de 31 ans a annoncé qu’il mettra un terme à sa carrière à l’issue de la saison 2022.

Alors qu’il avait déjà décidé de mettre sa carrière entre parenthèses début 2021, Dumoulin avait finalement décidé de revenir à la compétition en juin 2021. S’il est parvenu à faire quelques résultats – notamment sa deuxième place sur le contre-la-montre des Jeux olympiques de Tokyo – depuis son retour, il n’est pas parvenu à retrouver son meilleur niveau et indique souffrir de différents maux et douleurs.

Récemment, il a participé au Giro mais a abandonné lors de la 14e étape. Il avait déclaré qu’il souffrait du dos et qu’il ne se sentait pas bien : « Je suis venu sur le Giro pour gagner une étape, mais je ne suis définitivement pas prêt pour cela. Je ne me sens pas bien. Même dans une échappée, je n’aurais pas pu gagner. Mon corps ne réagit plus comme je le souhaite, j’ai les jambes pleines. Je n’ai plus la force d’il y a quelques années. Donc je ne peux pas non plus dire ce que c’est. »

Il a passé différents tests après son abandon sur le Giro mais ces derniers n’ont rien révélé.

Dumoulin était passé professionnel en 2012 avec Project 1t4i. Il compte 22 victoires à son palmarès dont le Giro 2017, le championnat du monde contre-la-montre 2017, le championnat du monde du contre-la-montre par équipes 2017, 4 titres de champion des Pays-Bas du chrono, 3 étapes du Tour de France, 2 étapes de la Vuelta et 4 étapes du Giro.

La déclaration de Tom Dumoulin :

« J’ai décidé que 2022 serait ma dernière année en tant que cycliste. En 2020, j’ai eu une année très difficile où j’ai été surentraîné et épuisé à la fin de cette année. Fin 2020, début 2021, je n’étais plus que l’ombre de moi-même et j’ai décidé de faire une pause dans le cyclisme et de penser à mon avenir.

Au bout d’un moment, j’ai décidé de revenir comme cycliste. D’une part parce que les Jeux olympiques de Tokyo m’ont attiré, mais aussi à cause de mon amour du vélo et de ma passion pour ce monde particulier du cyclisme dans lequel je suis souvent émerveillé, mais tout aussi souvent très à l’aise. Depuis cet automne 2020, j’ai parfois montré de très belles choses sur le vélo. La médaille d’argent de l’année dernière à Tokyo (sur le contre-la-montre des JO) comme point culminant. J’en suis incroyablement fier.

Mais aussi beau que cela ait été parfois, très souvent et certainement cette année, cela a également été un chemin frustrant, où mon corps s’est senti et se sent toujours fatigué. Lorsque la charge des entraînements ou des compétitions augmente, je commence à souffrir de fatigue, de courbatures et de blessures au lieu de m’améliorer. L’efficacité des entraînements n’a trop souvent pas conduit aux performances souhaitées au cours de la période écoulée.

Le dévouement à 100 %, tout ce que je fais et ne fais pas pour mon sport, et ce que je reçois en retour, est donc déséquilibré depuis un certain temps à mon avis. Avec la patience nécessaire et une approche (d’entraînement) très prudente, je suis convaincu qu’à long terme, je peux récupérer et laisser parler tout mon potentiel sur le vélo. Mais ce sera un chemin long et je devrais être patient sans aucune garantie de succès. Je choisis de ne pas emprunter cette voie, mais plutôt d’arrêter ma carrière et de m’engager dans une nouvelle voie inconnue.

L’équipe et moi allons maintenant élaborer un plan ensemble pour en faire des mois très agréables, amusants et, espérons-le, très réussis. J’attends surtout avec impatience le Championnat du monde en Australie, où j’espère pouvoir faire une dernière fois le contre-la-montre. Je ne sais pas ce que je vais faire après ma carrière, et je ne veux pas encore vraiment le savoir. Mais je sais que l’amour du vélo me maintiendra toujours impliqué dans le cyclisme d’une manière ou d’une autre. Je suis très curieux de ce que l’avenir m’apportera. Je suis une personne heureuse et je peux déjà regarder ma carrière cycliste avec une grande fierté.

Je tiens à remercier tous ceux qui m’ont aidé dans cette fantastique aventure au cours des 11 dernières années. Merci à tous mes coéquipiers, chefs d’équipe, soignants, mécaniciens, autres membres du personnel et sponsors qui ont toujours été là pour moi ces dernières années. Merci également à tous les fans de cyclisme qui m’ont tant soutenu durant toutes ces années ! Le cyclisme m’a coûté du sang, de la sueur et des larmes de temps en temps, mais c’était tellement beau et spécial ! Merci merci merci ! »

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*