Egan Bernal : « Je préfère gagner la Vuelta qu’un autre Tour de France »

Egan Bernal – Filip Bossuyt from Kortrijk, Belgium, CC BY 2.0, via Wikimedia Commons

A l’occasion d’une interview avec le média colombien El Tiempo, Egan Bernal (Ineos) a révélé qu’il préférait gagner la Vuelta plutôt qu’un autre Tour de France :

« Si vous me demandez ce que je préfère gagner, un autre Tour ou la Vuelta, je préfère la Vuelta. Là, j’entrerai dans l’histoire, j’aurai la triple couronne. Ce serait cool de gagner un championnat du monde, mais c’est comme courir un Paris-Roubaix : je ne me vois pas là-bas. »

« Il est temps de retourner sur le Tour »

Mais le Tour de France restera son principal objectif de la saison 2022 : « Vous devez faire ce que l’équipe dit et avoir du respect. Je pense qu’il est temps de retourner sur le Tour : ça fait pratiquement deux ans que je n’y suis pas allé, car en 2020 j’ai abandonné (il n’a pas pris le départ de la 17e étape suite à des douleurs au dos, ndlr). Je veux y retourner et le préparer de la meilleure façon. La dernière étape est un chrono et ça fait réfléchir. »

Il pourrait également disputer le Giro, lui qui est le tenant du titre : « Le Giro a un très bon parcours et j’aime ça. Je ne veux pas me laisser emporter uniquement par les sentiments, mais analyser le parcours : je pense que l’équipe choisira le meilleur. »

« Je ne voulais même pas faire le Tour d’Espagne »

En 2021, Bernal a terminé 6e du Tour d’Espagne, à plus de 13 minutes du vainqueur Primož Roglič.

« Je ne voulais même pas faire le Tour d’Espagne. L’idée était de faire un Giro-Vuelta. Après le Giro, je me suis reposé pendant environ sept jours, j’ai pensé qu’aller sur le Tour pourrait être pas mal, y aller sans trop de responsabilités. J’ai fait le test Covid pour aller en Colombie et le lendemain matin ils m’ont appelé : j’ai pensé à tout, sauf que j’allais avoir le Covid. Là, j’ai passé encore 10 jours sans vélo. Je suis retourné en Colombie et les premiers jours ont été terribles : je n’ai pas touché à mon vélo. En plus, il pleuvait. J’étais dévasté. J’ai bien essayé d’y arriver, mais les chiffres ne mentent pas. J’ai beaucoup plus appris dans cette Vuelta que dans de nombreuses courses que j’ai faites. »

« Primož Roglič et Tadej Pogačar ne sont pas invincibles »

Il est également revenu sur la domination des Slovènes Primož Roglič et Tadej Pogačar sur les courses par étapes :

« Ils sont très forts, ils font des choses très importantes, mais je crois aussi que personne n’est invincible : on peut passer une mauvaise journée et c’est tout. Roglič lui-même n’a pas été capable de gagner le Tour. Beaucoup de choses peuvent arriver. Ce n’est pas seulement physique, c’est aussi stratégique. Vous pouvez les battre ou du moins le croire. »

Egan Bernal confirme son retour sur le Tour de France en 2022

Giro – Egan Bernal : « Je ne savais plus quoi faire de ma vie »

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*