Gieten… C’était il y a un an !

Gieten 2014, ce sera ce dimanche. Je vous propose dans cet article de revivre l’édition 2013, histoire de se mettre l’eau à la bouche.

Niels Albert

Gieten 2013. Cinquième manche du Superprestige. Dimanche 24 novembre 2013. Dans la province de Drenthe, aux Pays-Bas. Sven Nys, le champion du monde en titre, est leader du classement général du Superprestige après quatre manches. Klaas Vantornout vainqueur en 2012 fera partie des hommes à suivre aujourd’hui sur un circuit qui l’inspire. Ce circuit autour du lac local comprend pour difficulté principale des passages dans le sable, qui, au fil des tours, s’annoncent usant.

Les espoirs ont précédé la course Elites. Cette course sera marquée par l’énorme chute de Mike Teunissen, champion du monde Espoirs, mais surtout par la victoire de Mathieu Van der Poel, espoir première année qui domine outrageusement la discipline U23.

Concernant les Elites, un vent violent met à terre de nombreuses barrières de sécurité, ce qui retarde le départ de la course alors que les coureurs sont sur la ligne prêt à s’élancer. Le temps pour les bénévoles de tout remettre en ordre et le départ pourra être donné.

3,2,1, PAN !!! C’est parti. Simunek, Pauwels, Bina et Van der Haar sont les précoces du jour, ils entament le premier virage en tête. Sven Nys ne tarde pas à se replacer avant de prendre en personne les choses en main. Fin du premier tour et sept hommes en tête : Nys, Bina, Van der Haar, Van Kessel, Vantornout, Meeusen et Peeters. Kevin Pauwels pointe à 30 secondes. Niels Albert est encore plus loin à 38 secondes.

Deuxième tour : Walsleben fait le forcing, seul en costaud, et rentre sur le groupe de tête. Rien de plus dans ce tour mais on s’aperçoit que le rythme est très élevé, à peine cinq minutes au tour.

Troisième tour : Nys est toujours devant, à sa main. Meeusen ne se laisse pas piéger, veille au grain dans la roue. A l’arrière, une violente chute de Wellens aux planches, pourtant descendu de vélo. Nys récupère des gants longs au stand, il laisse la tête du groupe à Bina le temps de s’équiper.

Quatrième tour : le rythme ralentit et permet à d’autres coureurs de rentrer. Notamment Bart Aernouts et Julien Taramarcaz. Meeusen, très en jambes, reprend la tête et relance le groupe. Vantornout et Van der Haar suivent de près. Pauwels et Albert n’arrivent toujours pas à recoller.

Cinquième tour : Taramarcaz prend la tête d’un groupe comprenant une bonne quinzaine de coureurs. Et à nouveau Nys en tête, qui étire à chaque fois le groupe. Cette fois, le coup de vis est violent, seul Taramarcaz et Vantornout parviennent à suivre. Meeusen mène la chasse des piégés.

Sixième tour : chute de Nys. Taramarcaz et Vantornout cherchent leur second souffle, le contre rentre sur eux tranquillement. A présent, on retrouve Vantornout, Taramarcaz, Walsleben, Van der Haar, Meeusen, Bina, Peeters et Aernouts en tête. Nys ne recolle pas de suite. Le sort s’acharne sur le champion du monde : Nys doit à présent s’arrêter, son dérailleur ayant cassé, sûrement endommagé dans la chute. Il continue à pied jusqu’au stand, et récupère un vélo neuf.

Septième tour : le groupe Albert rentre enfin sur la tête après 35 minutes de chasse. La chute et l’élimination de Nys a redistribué les cartes. Abandon de Van Kessel. Nys passe la ligne à 50 secondes.

Huitième tour : 12 hommes en tête à l’entame de ce tour. Albert prend sa chance et relance très fort le groupe. Van der Haar suit. Vantornout survit. Van der Haar tente un relais et participe à la fuite des 3 hommes de tête. Les trois monstres passent la dune en vélo, le reste du groupe met pied à terre pour franchir cet obstacle. La victoire semble choisir son camp. Vantornout ne participe pas au relais.

Neuvième tour : Albert et Van der Haar s’entendent bien. Vantornout semble pendu dans les roues. Meeusen chasse esseulé dans le groupe de contre, qui pointe à 10 secondes. Albert est « on fire » dans ce tour, ce qui provoque la perte de Vantornout.

Dixième tour : à l’entame de ce tour, nous retrouvons deux hommes en tête, Albert et Van der Haar. Vantornout, qui vient de sauter, se refait une santé. Un peu plus loin, on trouve Meeusen, Aernouts, Walsleben, Peeters et Taramarcaz. Albert semble très facile, mais Van der Haar relaie , le champion des Pays-Bas ne craint personne. Le bras de fer est lancé et il difficile de dire qui en sortira vainqueur. Dans le sable, Van der Haar mène toujours, le trou est fait maintenant. Sauf incident, la victoire se jouera entre eux. A noter l’abandon du champion du monde Sven Nys. Van der Haar tient tête à Albert dans le sable, ce qui est déjà un exploit tellement le Belge domine dans ce registre habituellement.

Onzième tour : en chasse derrière les deux leaders du jour, on retrouve à présent Walsleben et Meeusen. Van der Haar ne cède plus le relais, prend la course à son compte et ne semble pas craindre Albert. Le combat est magnifique. Voilà un tour complet que Van der Haar mène.

Douzième tour ou douzième round tellement cela ressemble à un match de boxe : il faut un K.O., ça ne se jouera pas aux poings. C’est parti pour le dernier tour, on s’observe avant le combat. Albert passe enfin son relais. Van der Haar est collé au dérailleur, ce sont des artistes. Il est trop difficile de prendre l’ascendant, on a beau s’allumer, aucun ne faiblit. Albert entre en tête dans le sable. Rien ne se passe. Il ne reste que quelques centaines de mètres. Ça va se jouer au sprint. La tension est grande mais Van der Haar déchausse au moment où Albert attaque… La messe est dite.

Van der Haar tabasse son guidon et il a raison. C’est tellement dommage de perdre comme ça. Sur un fait de course. On aurait préféré un sprint à coups de casques tellement les deux coureurs semblaient costauds. La dernière marche du podium sera pour Meeusen, médaille en chocolat pour l’Allemand Walsleben.

C’était Gieten 2013… C’était il y a un an.

Vidéo et classements de l’édition 2013

Classements complets

Ce dimanche 05 octobre, nouveau combat à venir sur le site de Gieten. Infos et direct live à retrouver sur Videosdecyclisme.

Photo : Cor Vos/Photo News

OLLIVIER Loïc

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


1 + 3 =