Wout van Aert : « J’ai vraiment hâte d’affronter Mathieu van der Poel dans la boue »

Wout van Aert – Flowizm, CC BY 2.0

Dominé par Mathieu van der Poel sur les épreuves de cyclo-cross ces deux dernières saisons, Wout van Aert espère renverser la vapeur cette année. Le Belge, qui sort d’une saison sur route exceptionnelle – il a remporté les Strade Bianche, Milan-San Remo, deux étapes du Tour, une étape du Dauphiné, le championnat de Belgique du chrono et a terminé 2e des championnats du monde (route et chrono) et du Tour des Flandres -, se dit impatient d’affronter le Néerlandais, avec qui il se livrait à de magnifiques duels dans les labourés il y a quelques années de cela :

« J’ai vraiment hâte d’affronter Mathieu dans la boue, a-t-il déclaré dans une interview avec son sponsor Red Bull.

Je ne pense pas que ce soit plus facile pour moi en cyclo-cross, tout le monde connaît aussi les capacités de Mathieu sur son vélo. Même si j’ai de très bonnes jambes, c’est toujours difficile de m’approcher de lui, mais cela ne veut pas dire que je n’essayerai pas. Je n’ai pas été capable de me montrer beaucoup en cyclo-cross ces dernières années, à cause de blessures ou simplement d’un manque de forme, mais je veux quand même revenir à mon meilleur niveau.

Cette année, je suis sorti de la saison sur route en bonne forme et il n’y a vraiment rien qui indique que ça irait moins bien dans les sous-bois. J’espère retrouver mon ancien niveau et être à mon meilleur niveau en janvier, surtout aux championnats du monde (31 janvier à Ostende, en Belgique) »

Mais Mathieu van der Poel ne sera pas son seul rival. Toon Aerts et le nouveau champion d’Europe Eli Iserbyt ont notamment montré qu’ils avaient bien progressé ces dernières saisons :

« Bien sûr, Mathieu est toujours l’un des concurrents les plus importants. Il a été la référence en cyclo-cross pendant des années et cela ne changera pas. La différence avec les autres sera moindre, c’était aussi le cas l’année dernière. Eli Iserbyt et Toon Aerts me semblent également être de grands rivaux. »

« Je ne serai certainement pas dans ma meilleure condition »

Il est également revenu sur sa préparation pour cette saison de cyclo-cross. Il a terminé sa saison sur route le 18 octobre à l’occasion du Tour des Flandres (qu’il a terminé à la 2e place derrière… Mathieu van der Poel). Depuis dimanche dernier (15 novembre), il est en stage en Espagne, où il accumule les heures de selle pour retrouver une bonne condition.

« L’accent est maintenant principalement mis sur mon explosivité, parce que j’en manque un peu après avoir disputé les classiques sur la route. Nous essayons de faire des efforts pour cela parce que nous avons vraiment besoin de puissance en cyclo-cross. Il faut vraiment sprinter après chaque virage et c’est beaucoup moins un effort d’endurance que sur la route. Ce travail peut être fait avec un entraînement spécifique sur le vélo de cyclo-cross, mais en Espagne, nous avons fait des intervalles d’une minute ou de 30 secondes sur la route.

Je me suis préparé très brièvement pour la saison de cyclo-cross pour le moment. J’ai fait le choix de revenir aux courses le plus tôt possible car cela semblait être le plus important pour janvier. Je ne serai certainement pas dans ma meilleure condition.

Je vais participer à trois courses de cyclo-cross (l’Urban Cross le 28 novembre, la Coupe du monde de Tabor le 29 novembre et le Superprestige Boom le 06 décembre), puis je m’entraînerai pendant une période pour être à mon meilleur niveau à partir de la période de Noël. Je vais avoir besoin de quelques améliorations sérieuses pour pouvoir rivaliser avec les spécialistes du cross, le niveau est élevé. »

« Parfois, je me demande ce que je me fais en ayant un emploi du temps si chargé »

« Parfois, je me demande ce que je me fais en ayant un emploi du temps si chargé. Mais d’autres coureurs ont leur prochain objectif en février ou au printemps. Je ne pouvais vraiment pas attendre aussi longtemps.

Passer d’un objectif à un autre me tient sur mes gardes. Il y a aussi beaucoup de personnes intelligentes derrière moi, avec notamment mon entraîneur, qui s’assure toujours que c’est physiologiquement faisable. J’ai de courtes périodes de repos à différents moments de la saison et ça marche bien pour tout combiner.

L’important est que vous croyiez en vous-même. Si vous pensez à l’avance que ce n’est pas possible, alors ça ne marchera pas. »

Le premier duel entre Wout van Aert et Mathieu van der Poel est prévu pour le 23 décembre sur l’Herentals Cross.

Wout van Aert et Mathieu van der Poel vont s’affronter sur 3 manches du X²0 Badkamers Trofee

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


35 + = 43