Remco Evenepoel critique le secteur gravel : « La course n’avait pas besoin de ça »

Alors qu’il était annoncé comme le grand favori de la 3e étape du Tour de Valence, Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl) n’est pas parvenu à suivre Aleksandr Vlasov (BORA – hansgrohe) dans la dernière ascension et a perdu son maillot jaune de leader. A l’arrivée, le jeune belge a déclaré qu’il n’avait plus les jambes dans le final et que le secteur gravier de la dernière ascension n’était pas responsable de sa « défaillance », même si selon lui ce secteur n’avait rien à faire là :

« Dans l’ensemble, la course était vraiment belle, avec un beau parcours, il n’y avait rien de dangereux donc chapeau aux organisateurs pour ça. Mais dans cette si belle course, ils ont décidé d’envoyer les coureurs sur de si petites routes avec beaucoup de cailloux… Ils avaient dit qu’il n’y aurait plus de pierres sur le parcours, mais il n’y avait que ça. Je trouve que c’est dommage, la course était déjà très dure, elle n’avait pas besoin de ce secteur de gravier. Cela ressemblait à un secteur de VTT. Toutes les courses veulent ajouter des secteurs gravel maintenant, mais je pense que pour une course si dure, on n’en avait pas besoin. On ne peut rien y faire mais je peux vous dire qu’il y a de la frustration chez les équipes. On ne peut rien gagner sur ces routes mais on peut perdre beaucoup.

Mais je ne peux pas dire que c’est la raison pour laquelle j’ai perdu autant de temps, c’est juste qu’Aleksandr était le meilleur. Je me sentais bien aujourd’hui, mais vers la fin du secteur de gravier, j’ai commencé à sentir que mes jambes étaient fatiguées. L’étape était trop longue d’un kilomètre pour moi. Je dois remercier l’équipe pour son soutien. Je suis toujours 2e au classement général, donc je ne peux pas me plaindre. »

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*