Pas de suspension pour Toon Aerts malgré son contrôle positif

Contrôlé positif au létrozole lors d’un contrôle hors compétition le 19 janvier dernier, Toon Aerts (Baloise Trek Lions) ne va pas être suspendu par l’Union Cycliste Internationale. Selon l’UCI, « le létrozole et ses métabolites sont qualifiés de substances spécifiées et n’entraînent pas l’imposition d’une suspension provisoire obligatoire contre le coureur ».

Le létrozole est un médicament prescrit pour un certain type de cancer du sein et parfois aussi pour une fertilité réduite. Mais il peut également être utilisé pour obtenir de meilleures performances : les athlètes qui abusent des stéroïdes anabolisants peuvent en effet utiliser un inhibiteur de l’aromatase comme le létrozole pour contrecarrer la formation d’œstrogènes, réduisant ou prévenant ainsi les effets indésirables des stéroïdes anabolisants.

Communiqué de l’UCI :

L’Union Cycliste Internationale (UCI) confirme que le cycliste belge Toon Aerts a été notifié d’un résultat d’analyse anormal (RAA) pour présence de métabolite de Létrozole (Bis-4-cyano-phenyl-methanol) (1) dans un échantillon collecté à l’occasion d’un contrôle hors compétition le 19 janvier 2022.

Ce contrôle a été planifié et diligenté au nom de l’UCI par l’Agence de Contrôles Internationale (ITA).

Le coureur a le droit de demander l’analyse de son échantillon B et d’y assister.

Le Létrozole et ses métabolites sont qualifiés de substances spécifiées sur la Liste des Interdictions de l’Agence mondiale antidopage et n’entraînent pas l’imposition d’une suspension provisoire obligatoire contre le coureur.

L’UCI signale systématiquement les violations potentielles des règles antidopage via son site internet lorsqu’une suspension provisoire obligatoire s’applique. Pour les cas où il n’y a pas de suspension provisoire obligatoire, l’UCI ne divulgue publiquement les Violations des Règles Antidopage qu’à la fin de la procédure, à moins que l’existence du RAA ne soit rendue publique par une autre partie avant qu’une décision ne soit rendue comme c’est le cas ici.

L’UCI ne fera pas d’autres commentaires à ce stade de la procédure.

(1) Le Létrozole et ses métabolites sont des substances interdites appartenant à la classe S4.1 (Modulateurs Hormonaux et Métaboliques / Inhibiteurs d’Aromatase) de la Liste des Interdictions 2022 tenue par l’Agence mondiale antidopage et adoptée par l’UCI.

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*