Paris-Nice : Primoz Roglic a terminé l’étape avec une luxation de l’épaule

Réaction de Primoz Roglic (Jumbo – Visma), victime de deux chutes lors de la 8e étape de Paris-Nice 2021 et finalement 15e du classement général :

« Que dire ? Ce n’est pas l’étape que nous espérions. J’ai commis des erreurs aujourd’hui. Lors de la première chute, je me suis luxé l’épaule gauche et puis je suis tombé une fois de plus… J’ai tout donné mais je n’ai malheureusement pas pu rattraper les premiers. C’est un peu dommage mais nous passerons aux courses suivantes.

Je réfléchissais juste à la façon de tout donner. C’est l’essentiel. C’est toujours un combat et je pense que si vous pouvez combattre ce combat à l’intérieur de vous-même, vous avez fait ce que vous pouviez. J’étais vraiment en train de me dépasser, et à la fin, c’était comme ça, donc il n’y a pas grand chose à ajouter. Bien sûr, nous sommes déçus mais comme je l’ai dit, le monde ne s’arrêtera pas et nous avancerons.

Cela pourrait être bien pire, mais heureusement, disons que tout ira bien probablement dans quelques jours ou dans une semaine. Tout d’abord, je dois prendre un peu de repos et ensuite j’espère que je serai prêt pour les prochaines courses.

Je pense qu’il y a encore 3 semaines avant le Tour du Pays basque, puis deux semaines après il y aura les classiques. C’est beaucoup de défis à venir. Je peux encore prendre des choses vraiment positives dès le début de la saison et j’ai montré que nous sommes prêts. »

Réaction de son directeur sportif Grischa Niermann :

« Nous n’avons pas bien géré la course aujourd’hui. Ce fut une très mauvaise journée pour nous. Primož a chuté dans la première descente et est revenu assez vite et ce n’était pas un problème. Puis il a encore chuté dans la même descente, dans le dernier virage au bord de la rivière en bas.

Cette fois, il a déraillé et il a mis du temps à la remettre en place. Il est remonté sur le vélo avec les derniers coureurs du peloton. Personne ne l’a vu, les commissaires ne l’ont pas vu alors ils ont fait un barrage pour lui. Et c’est vraiment dommage. Il est arrivé à moins de 20 mètres du groupe, puis l’élastique s’est cassé, et c’était fini.

Je pense que la première fois, le peloton a attendu, et c’était fair-play. Lors de la seconde chute, ils ne l’ont pas fait mais c’est la vie, c’est le cyclisme. Je pense que vous ne pouvez pas blâmer tout le monde. Peut-être que tout le monde ne l’a pas vu chuter mais c’est cyclisme.

Nous pouvons nous reprocher aujourd’hui de ne pas avoir pu le ramener dans le peloton et toutes les autres circonstances n’étaient pas en notre faveur. »

Le résumé de l’étape :

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


55 + = 57