Milan-San Remo : Arnaud Démare a-t-il triché ?

Arnaud Démare, vainqueur samedi de Milan-San Remo, aurait-il triché pendant la course ? C’est en tous cas ce qu’affirment certains coureurs dans la presse. Eros Capecchi (Astana) et Matteo Tosatto (Tinkoff) l’accusent d’avoir été aidé par sa voiture pour revenir au contact du peloton après sa chute à 30 kilomètres de l’arrivée.

« Il nous a dépassé à 80 km/h, j’ai bien vu qu’il s’était accroché au côté droit de sa voiture. C’est une honte. » a déclaré Eros Capecchi.

« Dans la Cipressa, il roulait deux fois plus vite que nous. Je n’ai pas vu s’il était accroché à la fenêtre ou s’il se tenait à un bidon. Bien sûr, il a été solide au sprint, mais s’il n’avait pas été remorqué, il n’aurait jamais pu y participer. Je n’ai jamais vu quelqu’un faire cela avec si peu de scrupule. Je l’ai vu et les coureurs qui étaient à ma hauteur l’ont vu aussi bien que moi. Les juges étaient au courant mais assurent qu’ils n’ont pas les preuves nécessaires pour confirmer les témoignages des coureurs. Je propose donc d’utiliser le transpondeur pour vérifier le temps de Démare sur la Cipressa. Démare pourrait aussi lui-même fournir ses données de course, cela permettrait de savoir sa vitesse et son chrono durant l’ascension. Je suis sûr qu’il est excellent… » a quant à lui déclaré Matteo Tosatto.

La FDJ nie en bloc

De son côté, la FDJ nie en bloc toutes ces accusations de tricherie. Le directeur sportif Frédéric Guesdon a reconnu avoir donné un bidon à Arnaud Démare mais il nie l’avoir remorqué :

« Nous n’avons pas triché. J’étais avec Arnaud dans la Cipressa mais seulement parce qu’il était dans les voitures après la chute. A un moment, il a pris un bidon à la voiture, mais je n’aurais pas pu le remorquer à 80 km/h avec toutes les voitures des directeurs sportifs dans la montée. Il avançait de pare-chocs en pare-chocs. Il y avait des voitures de partout et des coureurs de partout, donc cela aurait été impossible de le ramener à 80 km/h comme ils le prétendent. S’il y a vraiment une polémique à ce sujet, nous allons demander à Arnaud de publier ses fichiers de puissance afin que les gens puissent voir ses watts et sa vitesse dans la la Cipressa. Si cela continue, c’est quelque chose que nous pourrions faire. » a déclaré Frédéric Guesdon.

Arnaud Démare a également nié ces accusations de tricherie. « Je n’ai rien à me reprocher. Je n’ai rien fait de répréhensible. Il y a des arbitres dans le cyclisme. Si j’avais fait quelque chose d’interdit, j’aurais été mis hors course. (Michael) Matthews, on ne l’embête pas car il n’a pas levé les bras mais il est remonté comme moi dans la file des voitures. Cela fait partie du cyclisme depuis toujours : on profite de l’aspiration des voitures. On s’abrite du vent. Ce n’est pas interdit. Je sens une petite jalousie de certains adversaires depuis la 3e place de l’équipe au contre-la-montre à Tirreno. J’ai remporté une étape de Paris-Nice, Nacer Bouhanni aussi. Je sens que nous agaçons. Cette histoire ne va pas gâcher mon plaisir. » a déclaré le Beauvaisien.

Et qu’en disent les chiffres ?

Arnaud Démare a réalisé le meilleur chrono dans la montée de la Cipressa. Il a bouclé les 5,6 kilomètres d’ascension en 10’02, soit à une vitesse moyenne de 33,7 km/h. Sa vitesse maximum s’est élevée à 52,2 km/h, ce qui est bien loin des 80 km/h annoncés par Eros Capecchi.

Cipressa Strava Arnaud Demare Milan-San Remo 2016

Comment Arnaud Démare a-t-il pu réaliser le meilleur dans cette montée alors qu’il n’est pas un grimpeur ? Dans un premier temps, il a pu profiter de l’aspiration des voitures des directeurs sportifs et donc monter l’ascension à l’abri du vent. De plus, récupérer un bidon auprès de son directeur sportif Frédéric Guesdon lui a certainement permis de prendre un peu de vitesse.

Si nous ne saurons probablement jamais si Arnaud Démare a triché pendant la course, les données semblent toutefois démontrer le contraire.

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



2 commentaires sur Milan-San Remo : Arnaud Démare a-t-il triché ?

  1. Démare, premier dans la Cipressa alors qu’il est tombé juste avant, le doute est permis.De plus il n’a pas pu profiter de l’aspiration dans la MONTEE de la Cipressa…

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


49 + = 55