L’affaire Remco Evenepoel-Davide Bramati classée sans suite

L’Union Cycliste Internationale avait saisi la CADF (la fondation antidopage) fin août pour ouvrir une enquête sur la chute de Remco Evenepoel sur le Tour de Lombardie. Elle s’interrogeait notamment sur l’objet qui avait été sorti de la poche du coureur par son directeur sportif Davide Bramati.

« Nous avons saisi la CADF (la fondation antidopage) sur les images qu’on a pu voir à la télévision pour qu’elle mène son enquête, auditionne les personnes impliquées et qu’on en sache plus sur ce qui a pu être sorti de la poche de Remco Evenepoel. » avait déclaré l’UCI.

La CADF a terminé son enquête et a décidé de la classer sans suite. Elle a en effet conclu qu’aucune violation antidopage n’avait été commise.

« Après avoir entendu toutes les personnes concernées, dont le coureur et les représentants de l’équipe, et étudié les images disponibles, la CADF en a conclu qu’aucune infraction antidopage n’avait été commise, et considère l’affaire comme close à moins que de nouveaux éléments ne soient portés à sa connaissance par la suite. La CADF tient à remercier M. Remco Evenepoel et Davide Bramati ainsi que l’équipe Deceuninck-Quick-Step pour leur collaboration dans le cadre de cette enquête. La CADF ne fera pas de commentaires supplémentaires. » a expliqué la CADF dans un communiqué.

Après l’ouverture de l’enquête, l’équipe Deceuninck – QuickStep avait expliqué que l’objet pris de la poche d’Evenepoel était une petite bouteille contenant des produits nutritionnels.

Quel objet a été récupéré de la poche d’Evenepoel ? L’UCI ouvre une enquête

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


+ 6 = 13