Giro – Patrick Lefevere : « Si Remco Evenepoel n’a plus d’énergie, nous le sortirons de la course »

A l’occasion d’une interview avec Sporza, Patrick Lefevere, le manager général de la Deceuninck – Quick-Step, est revenu sur l’étape de gravier du Giro, durant laquelle son leader Remco Evenepoel a perdu plus de 2 minutes sur le leader Egan Bernal :

« Nous avions calculé que Remco pouvait perdre du temps sur cette étape. En 2019, il a couru l’Adriatico Ionica Race, il a remporté une étape là-bas, mais il y avait aussi une étape avec trois secteurs de gravier. Il y avait perdu des minutes.

Il ne faut pas oublier qu’il y a quelques années, Remco était encore footballeur, alors que les Colombiens ont l’habitude de courir sur de tels secteurs. Nous allons sûrement embaucher un Américain qui vient du MOTO GP (pour aider Remco Evenepoel à être plus à l’aise sur son vélo). Mark Cavendish et Tom Boonen le connaissent bien. Il est fou de Specialized et fait également du vélo. Il aiderait Remco dans les descentes et le pilotage, mais on le fera après la saison.

Notre équipe était aussi trop nerveuse, elle était bien trop tôt à l’avant, peut-être y avait-il un peu de stress. Et bien sûr, chez Ineos Grenadiers, ils regardent aussi la télévision et ils ont vu que ce n’était pas facile pour Remco. Alors ils ont posté Ganna à l’avant. Peut-être que sa perte de temps est une combinaison d’une mauvaise journée et d’un manque de compétences sur le vélo. N’oubliez pas : c’est son premier grand tour. Nous ne savions pas comment il réagirait à la journée de repos.

Aujourd’hui, il est toujours placé au classement général (il occupe la 7e place à 2’22 d’Egan Bernal). On verra comment il digère les étapes de samedi, avec une arrivée sur le Zoncolan, et de lundi. Ce sont les deux étapes les plus difficiles. Après cela, on espère qu’il arrivera à Milan sans trop de dégâts. Ce serait bien s’il pouvait gagner le contre-la-montre là-bas. »

« Si Remco n’a plus d’énergie, nous le sortirons de la course »

« Nous avons commencé ce Giro sans aucune attente pour lui. Et ça restera comme ça. Si Remco n’a plus d’énergie, nous le sortirons de la course. S’il n’en a pas fini, nous irons jusqu’à Milan. Nous savons qu’il a beaucoup appris en cours de route. 

Davide Cassani est venu me voir ce matin et m’a rappelé qu’Eddy Merckx avait terminé 9e de son premier Giro. Remco est maintenant 7e. »

Giro – Remco Evenepoel : « J’ai beaucoup souffert »

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*