Egan Bernal de retour en Europe pour débuter la saison

En Colombie depuis plusieurs mois, Egan Bernal (Ineos) a quitté son pays natal pour revenir en Europe, à Monaco, là où il vit pendant une bonne partie de l’année. Le coureur de 24 ans va débuter sa saison dans quelques jours : il reprendra la compétition sur le Tour de Valence (03-07 février) et enchaînera avec le Tour de La Provence (11-14 février), si cette course est maintenue.

Avec l’annulation des Championnats de Colombie, de nombreux coureurs colombiens professionnels vont faire leur retour en Europe dans les prochains jours.

Le Giro en ligne de mire

Alors qu’il avait déclaré fin décembre qu’il comptait viser le Tour de France cette saison, Bernal avait surpris tout le monde quelques semaines plus tard en déclarant que son grand objectif était le Giro :

« J’aimerais disputer le Giro. Après une interview en Colombie, il semblait que je préparais le Tour, mais le Giro est l’objectif numéro un pour moi. C’est la première grande course du calendrier et c’est donc la première option dans mon esprit. Cependant, cela ne signifie pas que tout a déjà été arrangé. Je dois encore coordonner tout cela avec l’équipe. Il est également trop tôt pour parler de calendrier, compte tenu de la pandémie de Covid-19. » avait-il déclaré.

Il était également revenu sur ses problèmes de dos, qui l’avaient contraint à abandonner le Tour de France l’an passé :

« Cela va beaucoup mieux. Je me sens bien et je suis super motivé. Je n’ai pas couru depuis près de quatre mois, donc je ne serai pas à mon meilleur niveau lorsque je redémarrerai en février, mais je dois retrouver la motivation de la course. Je suis allé en Allemagne, en Angleterre, en France et en Espagne. J’ai subi toutes sortes d’examens, avec des résultats différents. Il est arrivé un moment où je ne pouvais pas vivre sans douleur pendant cinq minutes. C’était difficile, mais le problème a été résolu. Je me sens à nouveau cycliste.

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai vécu avec des maux de dos, mais cela n’a jamais été aussi grave que lors du dernier Tour de France. Ma jambe gauche est plus longue de 1,7 centimètres pour être exact. En conséquence, j’avais une courbure (une scoliose) dans ma colonne vertébrale. Une des vertèbres a poussé contre un nerf qui « contrôle » ma fesse et ma jambe. Le plan est d’avoir aucune douleur, mais ce sera un long processus. Si je peux faire encore mieux sans douleur ? Je ne sais pas, tout le monde évolue différemment. Je travaille dur pour m’améliorer. Le cyclisme évolue rapidement, vous ne pouvez donc gagner que si vous vous améliorez. »

> A voir : L’Etoile de Bessèges et le Tour de La Provence menacés

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*