Chris Froome ne veut plus de vélos de contre-la-montre sur les courses

Suite au terrible accident d’Egan Bernal à l’entraînement, Chris Froome (Israel – Premier Tech) s’est dit favorable à l’abandon des vélos de contre-la-montre lors des courses cyclistes. Selon le Britannique de 36 ans, ces vélos sont bien trop dangereux à l’entraînement. Il souhaiterait donc que les chronos se fassent sur un vélo traditionnel :

« Ces vélos ne sont pas faits pour rouler sur la voie publique. Mais nous devons pourtant le faire pour nous préparer aux contre-la-montre importants.

J’aime le contre-la-montre. J’y ai connu mes plus grands succès. Mais après un entraînement sur mon vélo de contre-la-montre et vu les récents événements, je pense qu’il serait mieux de rouler sur un vélo classique. S’il y a un contre-la-montre d’une heure au Tour, vous devez vous y préparer. Mais qui connaît des routes sur lesquelles vous pouvez rouler pendant une heure dans ces conditions particulières, sans autres usagers, panneaux de signalisation ou feux de circulation ? Cela n’existe pas dans le monde réel.

Il s’agirait alors plus de la qualité du cycliste, moins de l’aérodynamique et du travail en soufflerie. »

« Les secteurs gravel donnent de l’excitation à la course, mais cela crée un si gros risque »

Les organisateurs des courses ont tendance à emprunter de plus en plus de chemins de gravier. Remco Evenepoel s’en était plaint sur le Tour de Valence il y a quelques jours. Comme le Belge, Froome n’est pas favorable à l’utilisation de tels secteurs. Selon lui, ils sont bien trop dangereux :

« C’est délicat et il en va de même pour les pavés ou une étape type Paris-Roubaix sur le Tour de France ou sur un Grand tour. C’est délicat car cela donne de l’excitation à la course, mais cela crée également un si gros risque.

Vous pensez à ce qu’il faut pour être prêt à entrer dans une course pour le classement général, ce sont des mois de dévouement. Toute cette préparation peut littéralement être inutile si vous entrez dans une section pavée ou une section de gravier et que vous touchez une roue lorsque vous vous battez pour une position. « Bang », toute votre course peut être terminée. Je vois le côté excitant de la chose, mais c’est vraiment lancer les dés en termes de risque et de récompense pour les gars qui visent les classement général. Je pense que si vous perdez certains des coureurs du classement général, cela peut rendre le reste de la course moins excitant. »

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



2 commentaires sur Chris Froome ne veut plus de vélos de contre-la-montre sur les courses

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*