Philippe Gilbert : « Je ne comprends pas cette décision »

Non retenu par son équipe Deceuninck-Quick Step pour disputer le Tour de France, le Belge Philippe Gilbert s’est logiquement montré très déçu ce mercredi au départ de Halle-Ingooigem, qu’il a terminé à la 3e place.

« C’est une grosse déception par rapport au travail effectué, ainsi qu’une surprise. Pour analyser une décision, il faut la comprendre, et je ne la comprends pas. Il n’y a pas eu d’explication, c’est une décision. Il faudra leur poser la question à eux (à ses dirigeants, ndlr). Il peut y avoir de multiples raisons, je ne sais pas si le fait que je sois en fin de contrat en est une, mais cela peut être le cas. Mais là, on part dans des suppositions, et je ne suis pas quelqu’un qui lance des rumeurs. J’aime bien les faits, les choses claires.

Les faits sont là, cela a été un moment difficile quand Tom Steels (directeur sportif de Deceuninck-Quick Step, ndlr) m’a appelé, mais je suis quelqu’un de positif et je reste concentré et professionnel. Il y a encore beaucoup de belles courses cette année et un beau Championnat du monde. Je vais me concentrer sur ce qu’il me reste et ce qu’on me laisse. Je suis réserviste, mais je ne souhaite aucun malheur à mes équipiers, ni d’être obligé de participer au Tour de France en remplacement, en bouche-trou. Je leur souhaite beaucoup de succès, et il ne faut pas penser que je suis aigri par rapport à eux, cette décision ne vient pas du tout des coureurs. Je n’en veux à personne.

Mon avenir chez Deceuninck-Quick Step ? Je suis en fin de contrat, on verra dans les prochaines semaines ce qu’il va se passer. Je ne suis pas du tout inquiet pour mon futur, c’est sûr, je serai encore professionnel dans les années à venir. » a-t-il déclaré à la RTBF.

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


60 + = 70