L’agresseur de Yoann Offredo s’explique

L’automobiliste qui a agressé Yoann Offredo lundi dernier a tenu à s’expliquer et à donner sa version des faits ce mercredi à nos confrères de France Bleu.

« C’est moi le premier qui a été agressé, ce n’est pas eux. Ils disent que j’ai doublé trop près. S’ils roulaient en file indienne comme tout le monde, cela ne se serait pas passé comme ça. C’est vrai que je me suis rabattu un peu plus vite que d’habitude parce que le feu était rouge et c’est là qu’ils m’ont rattrapé. Et c’est là que monsieur Offredo était énervé, tout excité.

Comme j’avais la vitre ouverte, il s’est accroché à ma portière. Ses deux collègues ont bloqué la route en se mettant devant la voiture donc je ne pouvais pas m’échapper bien sûr, j’allais pas les écraser quand même. Et puis là, il a essayé de me mettre des coups de poing à travers la vitre. Moi j’ai répliqué avec un petit grattoir… Pour pouvoir me dégager.

Et ma tante, la passagère, elle est sortie, elle a pris un manche à balai pour essayer de lui faire lâcher prise. Et elle lui a mis des coups. J’ai pu sortir et puis je me suis défendu quoi. Quand il m’a dit « fils de p… », j’ai pas apprécié, c’est là que je lui ai cassé le nez. C’est pas moi qui aie commencé à agresser les gens. Tous les jours je suis sur la route du matin au soir, je vois comment ils se comportent les cyclistes. Ils se conduisent vraiment n’importe comment. Je suis bien conscient qu’ils sont en danger mais il faut qu’ils respectent le code de la route comme tout le monde. »

Une version qui diffère donc complètement de celle de Yoann Offredo.

Source : France Bleu

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



11 commentaires sur L’agresseur de Yoann Offredo s’explique

  1. On ne double pas à l’approche d’un feu !!! S’il s’est rabattu rapidement devant c’est qu’il n’avait pas le temps de doubler avant le feu. De plus il est toléré de rouler à 2 de front dans le code de la route. C’est un danger public ce chauffard.

    • J’ai était victime d’un chauffard qui est venu nous frôler…fracture du bassin.
      Nous roulions par deux , côte à côte, sur une route qui le permettait amplement et peut fréquentée.
      Ces fous du volant ne supportent pas et ne tolèrent pas les cyclistes. Il a pris la fuite, il est un lâche et un criminel.
      Nous sommes vulnérables sur nos vélos et c’est là le drame.
      Une prise de conscience est urgente au plus haut niveau des instances de la sécurité routière, la liste des victimes est trop longues.

  2. Encore un qui n’a rien compris……une file indienne…..ça ne change rien, bien au contraire, la distance de sécurité de 1,50m est toujours à respecté, donc on ne dépasse pas si un véhicule arrive en face de toute façon…..Et donc, rouler à deux de front, celà réduit la longueur de la file, donc la possibilité de se rabattre plus tôt…..

  3. bonjour,
    l’histoire des 2 de front n’est pas une « tolerance ».
    code de la route:
    les cyclistes peuvent circuler à deux de front sur la chaussée. Ils doivent se mettre en file simple dès la chute du jour et dans tous les cas où les conditions de la circulation l’exigent, notamment lorsqu’un véhicule voulant les dépasser annonce son approche (R431-7, 2ème classe).
    dans cette affaire, et comme souvent, c’est une histoire de blaireaux des DEUX COTES.
    ce n’est pas parce que nous sommes les plus « fragiles » que nous avons tous les droits.

  4. 55ans de vélo: depuis 10/20 ans une petite minorité d’automobilistes sont de plus en plus dangereux et agressifs.Doublent en frolent dangereusement,doublent sans visibilité sur des routes étroites,coupent la route ou démarrent une poignée de mètres devant moi, etc.. J’ai eu des véhicules venant en face qui virent à gauche me coupant la route .J’ai eu de la chance.Michele Scarponi y a laissé sa vie dans cette circonstance précise. Oui,beaucoup de cyclistes sont indisciplinés. Ce n’est pas une raison pour nous tuer.

  5. Si il avait déjà lui même respecté le code la route cette incident ne ce serait pas produit !! maintenant j’ espère que la justice condamnera ses fautes de conduite au code de la route ainsi que la violence qu’il a infligé a Yoann ….

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


+ 33 = 38