Yoann Offredo raconte son agression

Photo : Wanty-Groupe Gobert

Agressé lundi pendant son entraînement, Yoann Offredo est revenu ce mardi sur les circonstances de cette agression par l’intermédiaire du site Internet de son équipe Wanty-Groupe Gobert :

« Je roulais en vallée de la Chevreuse avec deux collègues ce lundi quand une voiture qui nous doublait nous a rasé. Elle a freiné devant nous dans l’intention de nous faire tomber. Je suis monté à la hauteur du conducteur, qui était prêt à sortir avec une lame de cutter donc j’ai bloqué sa portière. Son passager a pris une batte en bois dans le coffre et m’a tapé avant de me donner un coup de tête.

La gendarmerie est intervenue, un dossier a été ouvert et une plainte déposée. Je souffre de douleurs au nez, à une côte et de nombreux hématomes. Je dois encore me rendre à l’hôpital pour faire constater les blessures.

Je suis surtout choqué. Je suis cycliste depuis 15 ans et un tel incident ne m’étais jamais arrivé. Les agressions verbales sont courantes, mais devraient tout au plus en rester là. »

Le coureur cycliste a également donné plus d’informations sur cette altercation à nos confrères du Parisien :

« On est trois en Vallée de Chevreuse, sur la route qui relie Gif-sur-Yvette à Saint-Rémy-les-Chevreuse, avec Guillaume Judas et Alexis Iserable. Effectivement on roule à deux de front, sur une route qui le permettait… Un monsieur arrive en voiture derrière, nous colle de si près que, s’il avait pu écraser nos roues arrières, il l’aurait fait. De là, il nous double et frôle mon collègue sur la gauche puis pile d’un coup sec devant nous. On lui a dit «putain abruti…», puis je remonte à sa hauteur, et là il attrape dans sa boîte à gants une lame, plus grosse qu’une lame de cutter.

Je le retiens pour qu’il ne sorte pas, mais la passagère sort et récupère dans le coffre un manche d’outil, type pelle (NDLR : et non pas une batte de baseball comme indiqué dans un premier temps par le coureur sur Facebook) … Elle me met un coup derrière la tête. Entre temps, il fait gueuler le moteur, comme s’il allait écraser mes deux collègues. Quand l’automobiliste récupère le bâton, il m’assène des coups et s’acharne et quand je réussis à lui retirer le manche, il me met un dernier coup en pleine tête…

Je n’ai porté aucun coup, ce n’est pas plus mal. On a immobilisé le véhicule et son conducteur. L’employeur de ce dernier est arrivé. Puis je suis allé déposé plainte à Gif car je ne peux pas laisser passer cela. »

Le Français devrait reprendre le compétition aux Quatre Jours de Dunkerque (09-14 mai).

> A lire : L’agresseur de Yoann Offredo s’explique

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


+ 55 = 62