Thomas De Gendt : « Nous nous sentons en danger sur le Giro »

Le Giro a particulièrement été touché par le Covid-19. Deux équipes ont en effet déjà quitté la course, après plusieurs tests positifs. L’atmosphère est pesante sur l’épreuve italienne et certains coureurs commencent à avoir peur. C’est notamment le cas de Thomas De Gendt, qui avoue ne plus être concentré sur la course et qui pourrait même quitter l’épreuve si la situation se dégrade encore. Le Belge craint même que l’organisateur cache des choses. C’est ce qu’il a confié jeudi à Sporza avant le départ de la 12e étape :

« Je dois être honnête : ma tête n’est pas vraiment concentrée sur la courses après la nouvelle des 17 policiers infectés (sur le E-Giro). Les choses vont dans le mauvais sens sur ce Giro. Nous discutons avec les coureurs de l’équipe depuis 20 minutes pour savoir si nous devons commencer ou non parce que nous commençons à nous sentir en danger.

Il y a déjà eu plus de 10 cas sur ce Giro et j’entends plusieurs coureurs tousser dans le peloton. C’est la saison des rhumes, c’est vrai, mais finalement je ne peux plus me concentrer. Il y a des coureurs qui préfèrent ne pas prendre le départ, d’autres préfèrent le prendre. Chacun est libre de faire ce qu’il veut. Je fais partie des coureurs qui préfèrent ne pas prendre le départ. Chacun choisit pour lui-même.

Si vous arrêtez le Giro, c’est fini. Mais vous pouvez aussi continuer jusqu’à ce qu’il soit trop tard. Est-ce que je ne me sens pas en sécurité ? Ça va dans la mauvaise direction. Ce n’est pas tant pour moi, mais aussi pour ma famille. Je ne veux contaminer personne.

Si vous attendez votre équipe, l’organisation ou le gouvernement, il sera trop tard. Pour le moment, je n’ai pas les couilles pour dire que je ne prendrai pas le départ, mais cela pourrait bientôt être le cas.

Je pense que c’était beaucoup plus sûr pendant le Tour. Je ne me suis jamais senti en danger à aucun moment. Mais j’ai le sentiment que l’organisation (du Giro) cache des choses. Il y a beaucoup d’argent en jeu et pour les sponsors, il est très important que nous allions jusqu’à Milan. Ils attendent que le gouvernement prenne une décision et ces décisions arrivent trop tard. »

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



2 commentaires sur Thomas De Gendt : « Nous nous sentons en danger sur le Giro »

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


9 + 1 =