Paris-Nice – Gino Mäder : « Je n’étais pas loin de pleurer »

Réaction de Gino Mäder (Bahrain – Victorious), 2e de la 7e étape de Paris-Nice 2021 après s’être fait sauter sur la ligne par Primož Roglič :

« Il m’a dépassé tellement vite, j’ai eu peur d’attraper un coup de froid. Dans un premier temps, forcément, j’étais dégoûté. Se faire dépasser ainsi, à 20 mètres de la ligne… Je n’étais pas loin de pleurer. Je me disais : putain, c’était ma victoire. Mais avec le recul je me dis que c’était une belle expérience d’être à l’avant. Je dois être content de ce que j’ai fait. Je suis déçu, mais c’était une belle course et Roglic est un grand champion.

Sur le podium, je lui ai dit : la prochaine fois, tu me laisses la victoire ! Il m’a répondu : si tu sprintes oui, peut-être. C’est l’une de ses grandes qualités, et c’est pour ça que c’est un champion : il vise toujours la victoire, il est toujours motivé pour bien faire, il donne toute son énergie pour atteindre son objectif. J’aurais préféré qu’il me laisse la victoire, mais que voulez-vous. À ce niveau, on ne fait pas de cadeau. Chapeau à lui.

J’étais à fond pendant quarante minutes. Je n’avais aucune idée de ce qui se passait derrière, j’étais concentré sur mon effort et sur le fait de passer la ligne en premier. Je n’y suis pas arrivé. »

(Source : L’Equipe)

Final de l’étape :

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


+ 50 = 56