Mathieu van der Poel devrait participer aux championnats du monde sur route et de VTT

Après son abandon sur la course de VTT des Jeux olympiques de Tokyo, Mathieu van der Poel regarde déjà vers l’avenir. Le Néerlandais souhaite en effet participer au championnat du monde de VTT, qui aura lieu fin août à Val di Sole en Italie, et au championnat du monde sur route fin septembre (qui aura lieu en Flandre).

« Après son retour de l’hôpital lundi, nous avons longuement parlé, a déclaré le sélectionneur national Gerben de Knegt à Wielerflits. Il a tout de suite dit qu’il voulait faire le championnat du monde de VTT. Nous en avions parlé plus tôt cette semaine. À l’époque, c’était encore quelque peu incertain, mais maintenant il a indiqué qu’il aimerait le faire.

Ce serait vraiment cool. J’ai tout de suite senti qu’il pensait qu’il avait quelque chose à régler. Mais c’est aussi bon pour les points UCI, Mathieu en a bien besoin. Il manque beaucoup de choses maintenant et s’il manque le Championnat du monde, il ne pourra pas disputer les Short tracks l’année prochaine. Il ne fait pas 10 courses de VTT par an, les points UCI sont les bienvenus pour sa place au classement UCI. Et potentiellement, il peut certainement gagner là-bas. »

Van der Poel sera de retour aux Pays-Bas avec l’ensemble de la sélection néerlandaise mercredi vers 15h00. Il va ensuite observer quelques jours de repos puis il devrait partir en stage en altitude pour préparer ses prochains objectifs.

Deux Mondiaux taillés pour lui

S’il a déjà été champion du monde de cyclo-cross à quatre reprises, Mathieu van der Poel n’a jamais remporté le maillot irisé sur la route et en VTT en Elites. En 2019, lors du championnat du monde sur route dans le Yorkshire, il était dans l’échappée qui s’est jouée la gagne mais il avait été victime d’une fringale dans les derniers kilomètres et s’était fait revoir par le peloton. En 2018, lors du championnat du monde de VTT à Lenzerheide, il avait pris la troisième place derrière Nino Schurter et Gerhard Kerschbaumer.

Cette année, il aura donc des chances de décrocher ce maillot arc-en-ciel dans ces deux disciplines puisque les parcours devraient lui convenir. Le Mondial sur route aura lieu en Flandre et conviendra aux coureurs de classiques puisqu’il y aura plusieurs secteurs pavés. Le parcours du Mondial de VTT devrait également lui convenir : en 2019, lors de la Coupe du monde de Val di Sole, il s’était imposé devant Mathias Flückiger et Nino Schurter.

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*