Les critériums d’après-Tour presque tous annulés

Comme beaucoup d’épreuves, les Critériums d’après-Tour ont été très impactés par la pandémie de coronavirus. Sur les 14 critériums français prévus, seuls deux ont trouvé une place dans le calendrier. Il s’agit des deux plus récents : celui de Choisy-le-Roi en Île-de-France (ce sera la 5e édition) et celui de Dole dans le Jura, dont ce sera la première édition. Tous les autres critériums ont été annulés.

Pourquoi les autres critériums ont donc été annulés ? Les raisons sont multiples. Dans un premier temps, le Tour de France a été reporté à la fin de l’été, donc les critériums auraient dû se disputer à l’automne : les bénévoles et les spectateurs auront repris le travail. « Sur ces événements, parmi les bénévoles, il y a beaucoup de personnes âgées, qui hésitent à sortir face au Covid, c’est difficile de les mobiliser. Et les plus jeunes seront au travail. » explique Daniel Mangeas, l’ancien speaker du Tour de France, à France TV Sport.

De plus, les Critériums rassemblent beaucoup de monde et cela pose donc problème au niveau des mesures sanitaires : « Sans compter le problème des mesures sanitaires : un critérium amène beaucoup de monde, de proximité physique entre les athlètes et le spectateur, tout le contraire des mesures sanitaires. » poursuit Daniel Mangeas.

Enfin, le calendrier professionnel sera très dense en septembre et en octobre. Les coureurs seront bien occupés et ne pourront pas se déplacer sur les Critériums. « Vu la densité du calendrier, c’était extrêmement difficile d’attirer des grands noms sur des critériums alors que des courses World Tour seront les mêmes jours. » explique Daniel Mangeas.

Source : France TV Sport

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


8 + = 18