L’équipe BikeExchange augmente également le salaire de ses coureuses pour égaler celui des hommes

Après la Trek – Segafredo, la formation BikeExchange (ex-Mitchelton-Scott) a décidé d’augmenter les salaires des coureuses de son équipe féminine pour qu’ils soient égaux ou supérieurs au salaire minimum fixé par l’UCI pour le World Tour masculin. L’UCI a par ailleurs l’intention d’augmenter progressivement les salaires minimums des équipes du Women’s World Tour mais BikeExchange a décidé de les devancer et d’augmenter les salaires de ses coureuses dès 2021.

Le salaire minimum pour les coureurs appartenant à des équipes masculines du World Tour est de 40 045 euros par an. Celui des coureuses appartenant à des équipes féminines du World Tour est quant à lui fixé à 20 000 euros par an : le salaire passera à 27 500 euros en 2022 puis il sera identique à celui des actuelles Equipes Continentales Professionnelles UCI masculines à partir de 2023.

« GreenEDGE Cycling (la structure de l’équipe BikeExchange, ndlr) a toujours été un grand promoteur du cyclisme féminin depuis le premier jour et cette année, depuis le début, nous avons fait un autre pas en avant pour soutenir la croissance de notre sport en alignant le salaire minimum des femmes sur celui des hommes. » a déclaré un représentant de l’équipe BikeExchange à Cyclingnews.

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


+ 39 = 45