Denise Betsema autorisée à recourir après son contrôle positif

Denise Betsema (Marlux-Bingoal), spécialiste du cyclo-cross, avait été contrôlée positive aux stéroïdes anabolisants le 27 janvier dernier lors de la Coupe du Monde de cyclo-cross d’Hoogerheide et le 16 février dernier lors du Superprestige de Middelkerke. La Néerlandaise de 26 ans a écopé d’une sanction de 6 mois par l’Union Cycliste Internationale (UCI) : sa suspension ayant commencé le 05 avril dernier, sa peine est donc purgée depuis le 04 octobre et elle peut donc reprendre la compétition avec effet immédiat. « Je suis très heureuse et soulagée de cette très bonne nouvelle. » a-t-elle réagi.

Le communiqué de l’UCI :

L’Union Cycliste Internationale (UCI) annonce ce lundi que Mme Denise Betsema a été sanctionnée d’une période d’inéligibilité de six mois à la suite d’une violation des règles antidopage (VRAD), pour présence de stéroïde anabolisant androgène, constatée sur la base d’échantillons collectés lors de la manche de Coupe du Monde Cyclo-cross UCI Telenet de Hoogerheide (Pays-Bas), le 27 janvier 2019, et du Telenet Superprestige Noordzeecross Middelkerke (Belgique), le 16 février 2019.

Ces contrôles avaient été planifiés et diligentés par la Fondation Antidopage du Cyclisme (CADF), l’entité indépendante mandatée par l’UCI chargée de définir et mettre en œuvre la stratégie antidopage dans le cyclisme.

L’athlète avait été suspendue provisoirement le 5 avril 2019, et sa période d’inéligibilité a pris fin le 4 octobre 2019.

Le cas a été résolu par une acceptation des conséquences conformément au Code mondial antidopage et au Règlement Antidopage de l’UCI. La résolution peut faire l’objet d’un appel par l’Organisation Nationale Antidopage des Pays-Bas et l’Agence Mondiale Antidopage.

L’UCI ne fera aucun commentaire supplémentaire.

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


+ 80 = 85