Comment voyager avec son vélo ?

Vous avez prévu de partir en vacances prochainement et vous aimeriez emmener votre vélo, soit pour faire des balades en famille ou pour continuer à vous entraîner afin de ne pas perdre votre forme ? Plusieurs solutions s’offrent à vous :

Voyager avec son vélo en voiture

C’est sans aucun doute le moyen de transport le plus utilisé pour voyager avec son vélo. Vous disposez de plusieurs options :

  • Le porte-vélos. Il existe plusieurs modèles de porte-vélos : le porte-vélo d’attelage, de coffre et de toit.
    • Le porte-vélo d’attelage se fixe sur la boule d’attelage de votre voiture. C’est certainement le système le plus sécurisé mais il n’est pas donné (un bon porte-vélo coûte environ 300 euros, sans compter le prix éventuel de l’installation de la boule d’attelage qui est assez élevé). Vous devrez acheter une autre plaque d’immatriculation et un kit de feux de signalisation.
    • Le porte-vélo de coffre est le système le plus rentable. Vous pouvez en trouver pour 50 euros environ. Vérifiez bien avant l’achat qu’il est compatible avec votre voiture.
    • Le porte-vélo de toit permet de voyager avec plusieurs vélos. Il est très pratique notamment si vous avez prévu de partir longtemps et que vous voulez emmener plusieurs vélos avec vous. Il faudra toutefois faire attention à la hauteur totale du véhicule sur les parkings et dans les tunnels.
  • Voyager avec le vélo dans le coffre. C’est clairement la solution la plus rentable, vous n’avez besoin de rien acheter. En revanche, vous devrez jouer à tétris dans votre voiture si vous avez plein de bagages. Attention également à ne pas endommager votre vélo (il est très facile de tordre sa patte de dérailleur par exemple ; vous pouvez utiliser une housse si vous avez peur de l’abîmer). Pour gagner un peu de place, vous pouvez enlever les deux roues et les ranger derrière les sièges avant.

En avion

Pour voyager en avion avec votre vélo, vous devrez utiliser une housse. Il existe plusieurs housses sur le marché, et les prix peuvent varier énormément (le prix peut varier entre 20 et 500 euros – certains utilisent même un carton…). Il est toutefois conseillé de choisir une housse solide afin que votre vélo ne soit pas abîmé pendant le trajet.

Vous devrez payer un supplément pour votre vélo. Et en fonction des compagnies aériennes, ce supplément peut être plus ou moins élevé (presque 150 euros pour certaines compagnies). Renseignez-vous auprès de votre compagnie aérienne avant votre voyage pour connaître les tarifs.

Pour éviter de payer trop cher, vous pouvez utiliser des housses compactes comme le modèle « The Airport Ninja Bike Travel Case ». Vous pourrez emmener n’importe quel vélo (route, gravel, VTT, contre-la-montre…) au prix minimum. L’inconvénient, c’est que vous devez vous y connaître un peu en mécanique puisque vous devrez démonter en partie votre vélo (contrairement aux plus grandes housses où vous devez généralement seulement enlever les roues).

En train

Si vous voyagez en train, plusieurs options s’offrent à vous :

  • Soit vous le démontez et vous le rangez dans une housse. Dans ce cas, il s’agit d’un bagage à main et vous pouvez l’emmener gratuitement avec vous s’il ne dépasse pas 120 cm de hauteur et 90 cm de largeur.
  • Soit vous l’emmenez monté et dans ce cas vous devez réserver un emplacement pour votre vélo.

En bus

Vous pouvez voyager avec votre vélo en bus à des prix très raisonnables. Avec la compagnie Flixbus, cela ne vous coûtera par exemple que 9 euros. Vous devez toutefois avoir une housse pour mettre votre vélo en soute (même si certains bus sont parfois équipés d’un porte-vélo). Les e-bikes, tandems, tricycles et vélos pliants ne sont pas toujours acceptés.

Autres solutions

Si vous ne voulez pas vous embêter avec votre vélo pendant votre trajet, il existe toutefois d’autres solutions.

Certaines entreprises comme « Bike Flights » se chargent de transporter votre vélo jusqu’à votre lieu de destination. Vous n’avez rien à faire, seulement mettre votre vélo en housse : un employé vient jusqu’à chez vous récupérer votre vélo puis l’entreprise s’occupe de tout. L’inconvénient, c’est que vous pouvez parfois attendre un peu sur votre lieu de vacances avant de recevoir votre vélo.

Sinon, vous pouvez aussi faire le choix de ne pas emmener votre vélo pendant vos vacances et de louer un vélo sur place. Il vous suffit d’aller voir les magasins de vélo près de votre lieu de vacances, il est très probable qu’ils proposent des locations. Il existe aujourd’hui des sites Internet qui permettent de trouver une location de vélos partout en France.

Enfin, pourquoi ne pas faire un voyage à vélo ? Vous pouvez partir de votre domicile à vélo et loger dans des hôtels tout au long de votre trajet. Ou bien faire du bike packing en transportant votre tente et tout votre matériel sur votre vélo. Cela peut être une expérience très enrichissante.

Que prendre avec vous ?

Pour bien profiter de vos sorties à vélo sur votre lieu de vacances, vous devrez toutefois ne rien oublier. En fonction des saisons et de la place que vous avez en fonction de votre moyen de transport, il y aura plus ou moins de choses à emmener. Voici une sélection :

  • Chaussures de vélo
  • Casque
  • Lunettes de vélo
  • Cuissards et maillots (2-3 suffisent si vous avez une machine à laver sur place)
  • Sous-maillots
  • Coupe-vent
  • Manchettes, jambières, tours de cou, gants, chaussettes, surchaussures…
  • Compteur / Montre (+ chargeurs), capteur de fréquence cardiaque
  • Chambres à air et démonte pneus (+ un pneu de rechange)
  • Multi tool
  • Huile, graisse
  • Barres / Gel
  • Bidons
  • Pompe

Il peut également être judicieux de prendre plusieurs accessoires en double en cas de casse (casque, chaussures, pédales, roues…). Rien de plus frustrant que d’arriver sur votre lieu de vacances et de voir que votre super paire de chaussures est cassée (surtout s’il n’y a pas de magasin de vélo à proximité…).

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


69 + = 71