Accident Malori : la Movistar remet les pendules à l’heure

Après la lourde chute d’Adriano Malori, de nombreuses rumeurs ont éclaté à propos des causes de l’incident. Certains médecins ont avancé que l’accident aurait pu être provoqué par un dysfonctionnement du cerveau de l’Italien ou d’un anévrisme, et non par une fissure dans la route comme cela avait été reporté en premier lieu. D’après l’équipe Movistar, ces informations ne sont pas avérées. La formation espagnole a donc tenu à remettre les pendules à l’heure :

1. Les coureurs qui ont été témoins de l’accident ont confirmé la séquence des événements qui ont conduit aux blessures d’Adriano. Malori a roulé sur un nid de poule, qui lui a fait perdre l’équilibre et qui l’a fait chuter. Ce fut sans aucun doute la raison de son accident.

2. Quelques instants après l’accident et son admission à l’hôpital en compagnie du personnel médical de l’équipe, le coureur a été plongé dans un coma artificiel, permettant aux blessures du patient de guérir d’une manière contrôlée. Le « coma » n’a jamais été une conséquence directe du traumatisme.

3. L’équipe Movistar a toujours donné des informations sur la condition de ses coureurs, comme Adriano Malori, que ce soit après des chutes en compétition ou à l’entraînement. Nos informations sont toujours données dans un but de transparence, mais nous essayons toujours de respecter l’intimité du coureur. En aucun cas l’équipe Movistar a essayé de cacher la gravité des blessures du coureur. Il ne peut pas y avoir de confusion à propos de l’extrême rigueur de nos communications, qui sont toujours basées sur des rapports médicaux précis et fiables.

Adriano Malori a été transféré ce lundi matin vers une clinique spécialisée de Buenos Aires (Argentine) pour subir des examens plus approfondis.

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


+ 18 = 28