Ramon Sinkeldam : « C’était un champ de bataille »

Renversé par une voiture en Espagne avec cinq de ses coéquipiers, le Néerlandais Ramon Sinkeldam est revenu auprès de nos confrères de la NOS sur les circonstances de l’incident :

« La voiture est arrivée face à nous. Nous nous sommes mis à paniquer. Ensuite il y a eu beaucoup de cris. Et après, pendant un long moment, je ne me rappelle de rien.

L’instant le plus éprouvant a été de parler aux autres, de voir tout le monde sous le choc. J’étais inconscient pendant un moment, peut-être que je dois m’estimer chanceux de ne pas avoir vécu ça tout du long, de ne pas avoir vu les autres à terre. Parce que c’était un champ de bataille, avec six personnes de votre équipe, de votre famille, à terre, ayant du mal à bouger.

C’est très dur émotionnellement. Heureusement nous sommes tous hors de danger. »

Le coureur de la Giant-Alpecin souffre d’une fracture de l’omoplate, sans oublier tous les points de suture qui ont été appliqués à son genou.

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


14 + = 17