Rasmussen : « De l’EPO caché dans le slip »

Rasmussen - EPO slip

Dans une interview accordée à la chaîne NOS, Michael Rasmussen a dévoilé de nouvelles informations sur ses pratiques de dopage passées. Le Danois a notamment raconté qu’il a failli se faire attraper par la gendarmerie avec de l’EPO sur le Tour de France 2007. « Un jour en 2007, la gendarmerie est venue vérifier notre bus. On avait des drogues cachées dans le bus, mais notre chauffeur, Piet, avait caché l’EPO dans son slip », a-t-il précisé.

Michael Rasmussen est également revenu sur le Tour de France 2005. Selon lui, il a perdu toute chance de battre Lance Armstrong à cause de son équipe. « L’équipe a refusé de me laisser prendre une deuxième transfusion sanguine, a-t-il expliqué. Mon arme m’a été retirée par ma propre équipe. Du coup, j’ai perdu beaucoup de temps sur mes rivaux. »

Il accuse également le mécanicien de la Rabobank de lui avoir empêché de finir sur le podium du Tour 2005. Le mécanicien aurait un peu trop bu lors du contre-la-montre de l’avant-dernière étape et lui aurait mal réglé son vélo. « Ma roue arrière et mon guidon n’étaient pas fixés correctement. Après mon chrono, j’ai vu notre mécanicien dans un fauteuil cuver sa gueule de bois. J’ai posé mon vélo contre le camion et je suis allé vers lui. J’étais à trois mètres de lui avec mes poings prêts à frapper, quand Erik Dekker m’a éloigné » a-t-il conclu.

Photo : Tim De Waele

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


+ 42 = 50