Kévin Réza victime d’insultes racistes

Kévin Réza (FDJ) a été victime de propos racistes vendredi dans le final de la 3e étape du Tour de Romandie. Le coureur italien Gianni Moscon (Sky) aurait en effet insulté le Français pendant le sprint.

A peine la ligne franchie, Sébastien Reichenbach, coéquipier de Kévin Réza, a dénoncé vivement ces insultes racistes sur les réseaux sociaux. « Choqué d’entendre encore des imbéciles utiliser des insultes racistes dans le peloton pro. Vous êtes une honte pour notre sport. »

Le journaliste suisse Stéphane Combe a répondu à ce tweet en publiant une photo, où l’on voit clairement Kévin Réza s’expliquer avec Gianni Moscon après l’arrivée.

Dans une vidéo de l’équipe Sky, on peut également voir les deux hommes s’expliquer à l’arrivée :

Ce matin, au départ de la 4e étape, Kévin Réza a confirmé cet incident et a tenu à calmer le jeu : « Ça s’est passé pendant le sprint. Ce matin, Gianni Moscon est venu s’excuser dans le bus de la FDJ. L’incident est clos. »

Mais l’équipe Sky ne compte pas en rester là. Nicolas Portal, directeur sportif de l’équipe britannique, a en effet annoncé que Gianni Moscon allait être sanctionné : « Gianni est un coureur jeune mais il a eu un comportement qu’on ne peut admettre. Il s’est excusé hier soir et encore ce matin (vendredi soir et samedi matin). L’équipe va se réunir. Il y aura une sanction. » a-t-il déclaré au journal L’Equipe.

Ce n’est pas la première fois que Kévin Réza rencontre ce genre de situation. En 2014, le Suisse Michael Albasini avait tenu des propos racistes envers le Français, qui évoluait alors dans l’équipe Europcar.

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



1 commentaire sur Kévin Réza victime d’insultes racistes

  1. C’est pas bien et c’est normal qu’on le dénonce!… Dans le stress du sprint,en effort maximal, j’ose penser que gianni Moscon a laché des mots qu’il ne pensait pas. Il a présenté ses excuses et semble regretter son comportement. Dans le vélo les coureurs sont solidaires et quand mème respectueux ; à mon avis il mérite un avertissement mais pas de sanction sévère.Toute ma sympathie à Kévin Réza.

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


+ 12 = 22