Romain Bardet : « J’ai payé mon effort »

Réaction de Romain Bardet (AG2R La Mondiale), 7e de la 6e étape du Critérium du Dauphiné 2017 :

« C’était un rendez-vous important. Nous avons pris nos responsabilités. Je suis encore en rodage. Les deux coureurs de l’équipe Astana (Fabio Aru et Jakob Fuglsang) étaient très forts. J’ai payé mon effort dans le mont du Chat. Mais ma condition s’améliore de jour en jour.

J’ai hâte d’arriver à l’Alpe d’Huez. Et surtout dimanche au plateau de Solaison. Le Dauphiné permettra de prendre des marques collectives. On l’a vu avec Oliver Naesen (échappé lors de cette 6e étape). Richie Porte est le gros client. Chris Froome est très fort aussi. Les Astana m’ont vraiment étonné.

Oliver c’est un ami, je fais chambre avec lui. J’ai la chance de l’avoir à mes côtés et je sais qu’on peut compter mutuellement l’un sur l’autre. Il faudra qu’on parle tous les deux de ce qui s’est passé. Il est très fort mais ce n’est pas forcément le grimpeur de l’équipe. Il ne voulait pas forcément se porter à l’avant aujourd’hui. A un moment donné il faut trancher. On débriefera tout ça pour voir si c’était la bonne solution. Néanmoins je pense que c’est important d’essayer d’actionner des mouvements de ce type si on veut espérer le faire sur le Tour de France.

On a pris nos responsabilités. Je me sentais bien. Je suis tombé sur des Astana très fort. Le Dauphiné sert aussi à prendre des automatismes de groupe. J’espérais avoir un peu de liberté du fait de mon retard au général . Dans la montée je savais que je n’étais pas à 100% mais il fallait tenter. Si on ne tente pas des choses comme ça sur le Dauphiné, c’est pas sur le Tour qu’on le fera. C’est important de prendre des marques en amont.

Il y a un peu d’appréhension je ne vous le cache pas, quand on demande à ses sept coéquipiers de se mettre à la planche comme ça. Et il n’y a que ceux qui font rien qui font tout bien. Il faut se lancer dans la bataille, c’est la façon dont j’aime courir. »

Source : L’Equipe

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


1 + 8 =