Victor Campenaerts à 10 000 mètres d’altitude une heure par jour

Après avoir dormi pendant une semaine et demi dans une tente qui simulait une altitude de 4600 mètres, Victor Campenaerts (NTT) a décidé d’aller encore plus loin. En effet, chaque après-midi, le spécialiste du contre-la-montre enfile pendant une heure un masque qui simule une altitude de 10 000 mètres.

« Le concept est appelé ‘entraînement hypoxique intermittent’. Des recherches scientifiques ont été effectuées. La concentration d’oxygène extrêmement faible donne à votre corps une incitation extrême à produire des globules rouges supplémentaires. Je ne pense pas que beaucoup d’athlètes le fassent. C’est une expérience. J’essaie d’être pionnier et j’ai maintenant le temps de l’essayer.

L’apport d’oxygène est réduit. Je ne fais que m’allonger sur mon lit, je ne peux pas faire plus. C’est assez ennuyeux, je commence à jouer avec mon téléphone portable, mais je ne peux pas me concentrer. Chaque mot que je tape a une erreur d’écriture. C’est très déplaisant. C’est toujours un compte à rebours jusqu’à ce que ce soit terminé.

J’espère que cela me rendra encore un peu meilleur. Les résultats préliminaires sont très bons : j’ai battu tous mes records en termes de puissance. Mais ce n’est peut-être pas que grâce au masque, j’entends aussi cela de différents coureurs. Ce n’est pas anormal. Nous n’avons jamais eu une période aussi longue pendant laquelle nous pouvons nous entraîner de manière aussi structurée, cela a dû porter ses fruits. » a-t-il déclaré au Het Laatste Nieuws.

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


9 + 1 =