Valentin Madouas : « J’y ai vraiment cru à un moment »

Réaction de Valentin Madouas (Groupama – FDJ), 3e du Tour des Flandres 2022 :

« On avait vraiment bien travaillé le briefing, collectivement on a fait la course qu’il fallait. Malheureusement il me manque un petit peu de jambes dans le Vieux Quaremont pour pouvoir suivre les deux devant. Cela se joue vraiment à des détails. J’ai fait un peu trop d’efforts pendant la journée, mais je reviendrai pour essayer de faire mieux.

Dans le sprint, je crampe quand je mets en danseuse, je dois me rasseoir, malheureusement ce sont des petits détails qui font que je n’arrive pas à gagner la course. Avec la vitesse que j’avais, j’y ai vraiment cru à un moment, mais les jambes ont parlé et m’ont dit de me rasseoir.

C’est déjà magnifique de faire un podium sur un Monument. On est concentrés sur la course, on ne pense qu’à suivre les roues, surtout avec Pogacar. Pour moi il était un ton au-dessus, physiquement il était vraiment très fort. Mais voilà, il manque un petit quelque chose, on essaye de donner le maximum, c’est tellement difficile, ça fait tellement mal aux jambes, on réfléchit à son effort pour essayer de ne pas exploser, c’est super compliqué. C’est une de mes plus belles journées de vélo même s’il n’y a pas la victoire, c’est une journée magnifique, je suis battu par des coureurs qui étaient tout simplement plus forts. Ca se joue à rien. Dans les prochaines années, j’espère que je les devancerai sur la ligne. »

Le Breton de 25 ans est le premier français depuis Sylvain Chavanel (2e en 2011) a monter sur le podium du Tour des Flandres.

Mathieu van der Poel : « J’étais sur le point de me faire lâcher »

Tadej Pogacar : « Je ne suis pas en colère contre quelqu’un d’autre »

Source : Cyclism’Actu

Clément Jama

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*