Quinten Hermans voulait se rendre aux Etats-Unis malgré son contrôle positif au Covid-19

Quinten Hermans (Tormans – Circus) sera un des grands absents des championnats du monde de cyclo-cross ce week-end. Testé positif au Covid-19 dimanche dernier, le Belge a en effet dû faire une croix sur cette épreuve.

Mais malgré son test positif, le coureur de 26 ans a tout fait pour s’envoler pour les Etats-Unis. Asymptomatique, il voulait s’isoler aux Etats-Unis puis passer un autre test quelques jours avant l’épreuve. Avec un test négatif, il aurait ainsi pu participer au championnat du monde.

« Si vous êtes testés positif, c’est dommage que vous ne puissiez pas obtenir un deuxième test »

Mais sans grande surprise, Hermans n’a pas été autorisé à prendre l’avion. La Fédération belge de cyclisme a voulu respecter ses protocoles et a exclu cette possibilité.

« Il a travaillé très dur pour ce championnat du monde, a déclaré Hans van Kasteren, le responsable de l’équipe Tormans – Circus, à WielerFlits. Si vous êtes testés positif, c’est dommage que vous ne puissiez pas obtenir un deuxième test. Tout le matériel était déjà là, le coureur était prêt et pas malade. Car sinon il n’aurait pas pu courir dimanche (Hermans a terminé 7e à Hoogerheide, ndlr). C’est très amer.

Nous voulions faire un autre test après le vol, là-bas en Amérique. Ensuite, il était là deux ou trois jours avant la course et il pouvait encore prendre le départ. Je pense que c’est dommage pour un coureur comme Quinten que cela n’ait pas été possible. La Fédération cycliste n’y était pas ouverte et n’a pas voulu s’y intéresser. Je ne pense pas que ce soit tout à fait correct. C’est au détriment du sportif. Il était clair que ce n’était pas possible. La Fédération a ses propres protocoles et veut s’y conformer, il y avait donc peu de place pour les négociations. »

« Je traverse la période la plus amère et la plus sombre de ma carrière »

Quinten Hermans est également très déçu de ne pas être aux Etats-Unis :

« Je traverse la période la plus amère et la plus sombre de ma carrière. Comme j’ai été testé légèrement positif pour le virus et que je n’étais pas trop contagieux, j’ai gardé l’espoir de pouvoir aller à Fayetteville. C’est très difficile mentalement. Toute ma préparation a échoué. J’étais vraiment prêt pour Fayetteville, où j’ai déjà gagné la Coupe du monde. C’est la plus grande déception de ma carrière. Ma saison de cyclo-cross se termine plus tôt que prévu. Vais-je regarder la course dimanche ? Non. Ce serait vraiment trop douloureux. »

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*