Quatre mois de prison avec sursis requis contre la spectatrice qui a provoqué la chute massive sur le Tour de France

La spectatrice qui a provoqué la terrible chute massive sur la première étape du Tour de France avec sa banderole « Opi Omi » a comparu ce  jeudi au tribunal correctionnel de Brest. Une peine de 4 mois de prison avec sursis a été requise contre elle. Le jugement a été mis en délibéré jusqu’au 9 décembre.

« J’ai toujours honte, je suis quelqu’un de discret, tout ce qui est arrivé est à l’opposé de moi. » a déclaré la Bretonne de 31 ans.

Les avocats des parties civiles ont également demandé un euro symbolique pour le préjudice subi. Ils souhaitent que « les faits servent d’exemple et que cela ne se reproduise plus ».

Si Amaury Sport Organisation, l’organisateur du Tour de France, avait décidé de retirer sa plainte  « dans un souci d’apaisement » suite « à l’emballage médiatique » provoqué par cette affaire, le CPA, le syndicat des coureurs, avait décidé d’intenter une action en justice.

« Nous sommes convaincus qu’elle ne l’a pas fait exprès, avait déclaré Gianni Bugno, président du syndicat des cyclistes. Mais avec son comportement imprudent, elle a mis en danger la santé de nombreux coureurs. »

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*