Patrick Lefevere critique certaines ascensions du Tour

Dans la chronique qu’il tient pour le Het Nieuwsblad, Patrick Lefevere a montré son mécontentement envers le parcours du prochain Tour de France. Le manager général de l’équipe Deceuninck – Quick-Step reproche aux organisateurs de choisir des cols de plus en plus raides et avec pour certains des routes non goudronnées :

« Apparemment, la devise de cette année est à nouveau : raide, plus raide, encore plus raide. Personne n’est vraiment revenu très joyeux des reconnaissances. L’année dernière, on avait déjà eu la Planche des Belles Filles (étape 6) : une montée difficile en soi, mais il y avait 900 mètres non pavés, avec des pentes allant jusqu’à 24%.

Bob (Jungels) m’a dit que l’organisation a maintenant découvert quelque chose de similaire sur la Madeleine. Là aussi, vous auriez une sorte de route non pavée cette année. Même son de cloche avec l’arrivée au Col de la Loze : c’est aussi extrêmement raide, sur une route qui n’est pas faite pour les voitures. Honnêtement, je ne comprends pas la fascination d’ASO pour ces chemins de terre.

C’est l’opposé du spectaculaire : l’étape de l’an dernier à la Planche des Belles Filles a été, comme je l’avais prédit, un flop.

Les coureurs n’attaquent pas avec ces cols extrêmes à la fin des étapes. C’est comme les étapes de sprint les plus ennuyeuses : l’étape se résume à une course de deux minutes. Cette tendance du plus haut, plus raide et plus loin a commencé avec l’Angliru sur la Vuelta de 1999. Tout le monde a suivi ensuite… Personnellement, je trouve cela ridicule. »

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


81 + = 84