Milan-San Remo – Julian Alaphilippe : « Beaucoup de personnes nous regardent, moi, Mathieu et Wout »

Interview de Julian Alaphilippe (Deceuninck – QuickStep) avant Milan-San Remo 2021 :

« J’ai participé à Milan-San Remo pour la première fois en 2017. Je ne savais pas à quoi m’attendre de cette course. Comment votre corps réagit-il après près de 300 kilomètres ? Le Poggio n’est pas une montée difficile en soi, mais avec tous ces kilomètres de course dans les jambes, c’est soudainement très différemment. Ensuite, c’est une montée où les puncheurs comme moi peuvent faire la différence. Je suis très content de mes trois places sur le podium dans ce monument (3e en 2017, vainqueur en 2019, deuxième en 2020).

Pour être honnête, je ne pourrais vraiment pas vous dire exactement comment se déroule la descente du Poggio maintenant. Chaque fois que je plonge dans cette descente, j’y vais à bloc et seule la mission de descendre le plus vite possible compte. Je suis vraiment à mes limites et je suis complètement dans le rouge. Si je réfléchis bien, je peux maintenant voir les deux premiers virages devant moi, mais ce qui vient ensuite est un gros point d’interrogation. Je fermerai à nouveau les yeux samedi après le sommet du Poggio pour descendre le plus vite possible jusqu’à San Remo.

En effet, je pense que beaucoup de personnes nous regardent, moi, Mathieu van der Poel et Wout van Aert. Mathieu et Wout ont prouvé qu’ils étaient au top de leur forme sur Tirreno-Adriatico. Tirreno a été une course très difficile pendant 7 jours et je suis heureux d’avoir pu terminer cette course. J’ai passé une bonne semaine et je suis très satisfait d’avoir pu gagner une étape. Cela n’a pas été facile. Depuis le contre-la-montre le dernier jour, je travaille principalement à me remettre de ces efforts acharnés pour être complètement en forme samedi.

Bien sûr, cela dépendra de mes jambes. Et nous n’avons la réunion tactique avec la direction de l’équipe et tous les coureurs que le vendredi après-midi. L’une des forces de notre équipe est que nous pouvons jouer plus de cartes. Sam Bennett a remporté deux étapes à la fois à Paris-Nice et sur l’UAE Tour et est donc en pleine forme. Nous avons également Davide Ballerini qui a prouvé avec sa victoire à Omloop Het Nieuwsblad qu’il avait toujours un gros sprint dans les jambes après une course difficile. Avoir plusieurs coureurs qui peuvent gagner est toujours l’une de nos armes. Nous ne coordonnerons certainement pas entièrement notre parcours avec les équipes de Van der Poel et Van Aert. Nous prendrons nos propres responsabilités. Nous ferons un plan qu’à la veille de la course (vendredi). »

Milan-San Remo – Mathieu van der Poel : « Je ne pense pas que Milan-San Remo soit une très belle course »

Milan-San Remo – Philippe Gilbert : « Gagner ce monument reste un rêve »

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


+ 88 = 95