Miguel Ángel López de retour chez Astana

Comme on pouvait s’y attendre, Miguel Ángel López va faire son retour au sein de l’équipe Astana l’an prochain. Après avoir rompu son contrat avec la Movistar, le coureur colombien de 27 ans s’est engagé avec la formation kazakhe Astana Qazaqstan pour 2022. Il avait déjà couru pour cette formation entre 2015 et 2020.

Cette saison, il a remporté une étape de la Vuelta (2.UWT), le Tour d’Andalousie (2.Pro) et le Mont Ventoux Dénivelé Challenge (1.1) et il a terminé 6e du Critérium du Dauphiné (2.UWT).

« Revenir au sein de l’équipe d’Astana est un retour à la maison. Dans le monde du cyclisme professionnel, un coureur qui veut continuer à avancer doit parfois changer quelque chose dans sa carrière, acquérir une nouvelle expérience. Parfois c’est bon, parfois non. L’essentiel est que je rentre chez moi dans mon équipe, cette équipe qui m’a tant donné et avec laquelle, j’en suis sûr, nous pourrons vivre bien d’autres moments merveilleux. Il y a beaucoup de travail à venir pour que la nouvelle saison soit couronnée de succès pour moi et pour l’équipe Astana Qazaqstan. » a-t-il déclaré.

Alexandr Vinokurov, manager général de l’équipe Astana : « Miguel Ángel López est un coureur qui a grandi et qui a réalisé ses plus grands succès dans notre équipe, et je suis donc heureux qu’après une courte pause, il fasse son retour au sein de l’équipe Astana. Au cours de la dernière année, Miguel Ángel a acquis une expérience sérieuse qui, peut-être, lui manquait dans notre équipe. Je pense que cette expérience, à la fois bonne et moins bonne, l’aidera à poursuivre son développement. Lopez a prouvé qu’il est toujours l’un des coureurs les plus forts du monde, continuant à gagner au plus haut niveau, c’est donc formidable que Miguel Ángel poursuive sa carrière dans l’équipe Astana Qazaqstan. ».

Retrouvez toute l’actu sur les transferts en cliquant ici.

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*