Mathieu van der Poel : « J’étais sur le point de me faire lâcher »

Réaction de Mathieu van der Poel (Alpecin – Fenix), vainqueur du Tour des Flandres 2022 :

« Ils sont revenus très vite tout d’un coup (Valentin Madouas et Dylan van Baarle). Ensuite, j’ai commencé mon sprint. Mais j’ai été un peu surpris par le retour des deux coureurs. Soudain, ils sont revenus avec beaucoup de vitesse. J’ai dû commencer à sprinter.

C’était surtout sur le Vieux Quaremont et le Paterberg où Tadej (Pogacar) est monté très vite. Sur le Paterberg, j’étais sur le point de me faire lâcher. Mais je savais que je devais surmonter ça. Ensuite, il y a toujours un peu de chemin à faire pour arriver à l’arrivée, mais ça fait quand même très mal.

J’ai connu cette situation pendant trois années consécutives maintenant, donc je savais en quelque sorte quoi faire dans le final. Pour ce sprint, j’ai tout fait pour gagner. J’ai travaillé tellement dur pour cette course. Pendant longtemps, il n’était pas certain que je puisse faire les classiques (en raison de ses douleurs au dos). Gagner le Tour des Flandres après A travers la Flandre, c’est incroyable !

C’est certainement dommage que Pogacar ne monte pas sur le podium. Peut-être qu’il était le plus fort de la course aujourd’hui. Il a été très agressif. Je lui aurais offert le podium, voire la victoire s’il m’avait battu. Peut-être que j’avais l’avantage d’avoir sprinté plusieurs fois ici. Je ne pense pas à Paris-Roubaix pour le moment, je vais d’abord profiter de cette victoire. Il y a beaucoup de gens qui m’ont aidé à gagner ici, donc je vais d’abord fêter cette victoire avec eux. »

Tadej Pogacar : « Je ne suis pas en colère contre quelqu’un d’autre »

Valentin Madouas : « J’y ai vraiment cru à un moment »

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*