Les coureurs se plaignent de la dangerosité du parcours du Tour de La Provence

Plusieurs coureurs se sont plaints de la dangerosité du parcours du Tour de La Provence ce jeudi à l’arrivée de la première étape, à Six-Fours-les-Plages. Plusieurs îlots directionnels n’étaient en effet pas indiqués dans le dernier kilomètre et auraient pu provoquer de terribles chutes dans le peloton.

Les coureurs reprochent à l’UCI de ne pas suffisamment sécuriser les parcours des courses et de se préoccuper de choses qui ne sont pas si dangereuses. L’UCI avait en effet récemment annoncé que les positions « Mohoric » et « contre-la-montre » seront interdites dans le peloton à partir du 01 avril prochain, ce qui avait révolté un bon nombre de coureurs : ils estiment que ces positions ne sont pas dangereuses, ou du moins pas autant que les obstacles non marqués sur la route par exemple.

« Nous devrions commencer à nous soucier de ce qui compte vraiment. Deux îlots non marqués dans le dernier kilomètre. C’est dommage qu’on retrouve ces choses à 100 km de la ligne d’arrivée, mais dans les derniers kilomètres, quand on a une fréquence cardiaque très élevée, c’est un piège qui peut provoquer des chutes. » a notamment rédigé Carlos Barbero (Qhubeka ASSOS) sur les réseaux sociaux.

« L’UCI et le CPA (syndicat des coureurs) pensent que le plus dangereux est que l’on descende dans certaines positions ou que l’on soit 200 coureurs dans le peloton… Alors que ce qui rend vraiment notre sport dangereux c’est CECI !! Nous sommes des cyclistes professionnels, et chacun sait où sont ses limites. Il y a beaucoup de choses à interdire et à légiférer avant notre façon de faire du vélo… Du moins c’est ce que je pense. » a quant à lui rédigé Carlos Verona (Movistar).

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


60 + = 62