Le Tour de France n’aura pas lieu à huis clos

En raison de l’épidémie de coronavirus, la Ministre des Sports Roxana Maracineanu avait envisagé un Tour de France à huit clos, sans spectateur au bord des routes, au départ et à l’arrivée des étapes. A l’occasion d’une interview avec La Montagne, Christian Prudhomme, le directeur de la Grande Boucle, a balayé cette idée et a certifié que le Tour ne se disputerait pas à huis clos : « Le Tour de France n’aura pas lieu à huis clos . Le Tour de France, c’est la ferveur, c’est l’enthousiasme, ce sont les sourires surtout. Il faut bien qu’on les retrouve ces sourires. »

Pour le moment, et contrairement à la quasi totalité des épreuves cyclistes, le Tour de France a maintenu ses dates (du 27 juin au 19 juillet). Toutefois, en raison de l’évolution de cette pandémie, il est probable qu’elles soient décalées : « Je mentirais si je disais qu’on ne travaille pas sur une autre hypothèse. Et il faudra que les coureurs puissent reprendre l’entraînement à la fin du mois d’avril pour que le Tour de France reste sur ses dates. Mais le plus important et de très loin, c’est la lutte contre la pandémie. Nous nous adapterons en fonction de la situation sanitaire du pays. » a déclaré Christian Prudhomme.

Le directeur du Tour espère tout de même que le Tour pourra se dérouler cet été : « Dans Tour de France, le plus important c’est le mot ‘France’. C’est la situation sanitaire du pays qui compte. Je ne souhaite qu’une seule chose, c’est que le Tour de France ait lieu cet été. Non pas pour le Tour mais s’il n’a pas lieu, cela signifierait que le pays se trouve dans une situation catastrophique. On ne peut évidemment pas le souhaiter. »

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


4 + 2 =