Le Dr Mark Schmidt admet avoir dopé des cyclistes

Mark Schmidt, le médecin allemand accusé d’être l’instigateur d’un vaste réseau de dopage impliquant des cyclistes et des athlètes de sports d’hiver, est passé aux aveux mardi lors de son procès à Munich.

Il a avoué avoir dopé des athlètes depuis 2012 et avoir agi « par fascination pour le sport de haut niveau », et non pour l’argent. « Au final je ne faisais pas de bénéfices, j’ai toujours vu ça comme un hobby. » a-t-il déclaré. Il a également précisé qu’il n’avait pas mis en danger la santé des athlètes dont il s’occupait.

Mark Schmidt a été arrêté en mars 2019, alors que les autorités allemandes et autrichiennes menaient des raids dans les deux pays, notamment lors des championnats du monde de ski nordique à Seefeld, en Autriche.

Il aurait aidé 23 athlètes de plusieurs sports à se doper grâce à des transfusions sanguines illégales. 19 des 23 athlètes sont aujourd’hui connus. Chez les cyclistes, Alessandro Petacchi, Stefan Denifl, Georg Preidler, Danilo Hondo, Kristjan Koren, Kristijan Đurasek, Borut Božič, Pirmin Lang et Christina Kollmann-Forstner ont notamment eu recours au dopage sanguin avec l’aide de Schmidt.

Il n’a pas dévoilé de noms de sportifs qui n’ont pas été déjà cités dans l’enquête.

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


+ 23 = 25