Le coureur professionnel Awet Gebremedhin se cache en Ethiopie alors qu’une guerre civile a éclaté

L’équipe Israel Cycling Academy n’a pas de nouvelles de son coureur Awet Gebremedhin depuis maintenant deux semaines. Après la saison sur route, le cycliste de 28 ans, qui a été naturalisé suédois en 2017, est rentré à Mekele en Ethiopie, où vivent sa femme Haben et leur fils d’un an et demi Atenatiwose depuis maintenant 3 ans.

Mais depuis plusieurs semaines, une guerre civile a éclaté en Ethiopie, entre le gouvernement et les forces locales du Tigré. La région a déjà été bombardée par le gouvernement éthiopien et des milliers de personnes ont été contraintes de fuir.

Son manager Marcelino Pacheco a tenté de le contacter depuis plusieurs semaines pour discuter de son avenir. En vain. « Nous recherchons une équipe pour 2021 et nous voulions entrer en contact, mais je ne lui ai pas parlé depuis deux semaines. Heureusement, sa sœur vit en Suède et elle dit que Gebremedhin et sa famille se cachent quelque part, en attendant que tout soit fini. Il semble que les lignes téléphoniques et Internet soient détruites et il y a peu de nouvelles du conflit. On dit qu’une guerre civile est sur le point d’éclater et nous sommes vraiment inquiets. » a-t-il déclaré au quotidien espagnol Marca.

Gebremedhin appartient à l’équipe Israel Cycling Academy (la réserve d’Israel Start-Up Nation) depuis le début de la saison, mais ses résultats n’ont pas convaincu ses dirigeants et il n’a pas été conservé. Auparavant, il appartenait à la formation Israel Start-Up Nation (qui s’appelait… Israel Cycling Academy).

Cette saison, il a participé à deux épreuves UCI : le Tour du Rwanda (2.1) en mars et l’Albertina Baltyk – Karkonosze Tour (2.2) en septembre. L’an passé, il avait participé et terminé le Giro (2.UWT) et le Tour de Lombardie (1.UWT). Il avait également terminé 4e du championnat de Suède, 11e du GP Beiras e Serra da Estrela (2.1) et 19e du Tour du Rwanda (2.1).

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


+ 63 = 66