La position « contre-la-montre » bientôt interdite en course

Après la position Matej Mohoric, une autre position va être interdite pour les coureurs professionnels à partir du 01 avril prochain. Il s’agit de la position « contre-la-montre », c’est-à-dire celle où le coureur a les avant-bras posés sur le cintre de son vélo. « Il est interdit d’utiliser les avant-bras comme point d’appui sur le cintre, sauf lors des épreuves contre-la-montre. » explique l’UCI.

Dans les épreuves du WorldTour, utiliser cette position pourra être puni d’une amende de 1 000 francs suisses, de 25 points de pénalité au classement UCI et d’une disqualification. Dans les courses de niveau inférieur, les pénalités seront légèrement inférieures.

« Les coureurs ont une responsabilité de modèle pour tous les autres »

Beaucoup de coureurs ont montré leur mécontentement suite à ces interdictions. Ils estiment en effet qu’ils ne se mettent pas en danger en utilisant ces positions. Mais pour Gianni Bugno, le Président du syndicat des coureurs pros (CPA), les coureurs professionnels ont une « responsabilité de modèle pour tous les autres », et notamment pour les jeunes :

« Les coureurs sont libres d’utiliser les différentes positions lorsqu’ils s’entraînent seuls, mais pas dans les courses lorsqu’ils sont à la télévision. Ils ont une responsabilité de modèle pour tous les autres. Ces positions »ne sont peut-être pas un danger pour les coureurs professionnels mais elles le sont pour les jeunes coureurs et les coureurs occasionnels qui essaient de les imiter. » a-t-il déclaré à Cyclingnews.

Les arrivées des courses sécurisées

L’UCI a également annoncé qu’elle allait mettre en place des mesures pour sécuriser les arrivées des courses, notamment au niveau des barrières, mais également pour mieux protéger les coureurs des obstacles tout au long du parcours.

« Concernant la sécurisation des secteurs sensibles, en particulier la zone d’arrivée et son barriérage, il a été décidé la mise en œuvre de plusieurs mesures sur les épreuves (par exemple au sujet du lestage ou du positionnement des barrières sur la ligne d’arrivée afin d’éviter tout espace entre ces dernières), qui entreront en vigueur sans délai.

Dans un second temps (au cours de l’année 2021), un ensemble de standards concernant les barrières utilisées dans le final des épreuves, en particulier lors d’arrivées au sprint massif, sera établi, sous la conduite d’experts (ces standards devront nécessairement être élaborés en concertation avec les parties prenantes et devront intégrer les spécificités du cyclisme professionnel moderne). Ces standards relatifs aux barrières seront ainsi mis en application progressivement par les organisateurs d’épreuve au cours de la saison 2022. L’UCI ajustera le planning de mise en application de ces nouveaux standards au cours de la saison 2022 en fonction de l’évolution de leur élaboration.

L’amélioration et la modernisation des spécifications concernant les éléments de protection des obstacles utilisés sur les parcours et l’harmonisation de la signalisation utilisée seront également revus. En lien avec l’harmonisation des pratiques, la communication avec les coureurs lors de prises de décisions importantes sera renforcée, et un protocole plus détaillé s’agissant de la neutralisation des épreuves sera élaboré. » peut-on lire dans un communiqué de l’UCI.

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



1 commentaire sur La position « contre-la-montre » bientôt interdite en course

  1. Bonjour
    C est n importe quoi cette interdiction, bientot on va interdire de pedaler debout car les coureurs H et F tortillent du cul et a des effets dévastateurs pour les personnes sui les voient à la télé !!!!

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*