Koppenbergcross : Sanne Cant déclare forfait

Sanne Cant (Iko – Crelan) ne prendra pas le départ du Koppenbergcross cet après-midi. La coureuse belge ne se sent pas en forme et ne s’est pas encore pleinement remise de ses chutes survenues sur le Superprestige de Gieten.

« Je ne pense pas que ce serait une bonne idée de participer dans ces circonstances. Je pense que je profiterais davantage de quelques jours de repos.

J’ai passé un bon été. J’ai eu un bon feeling dans les courses que j’ai courues. Contrairement à 2019, mes tests de septembre se sont bien déroulés, j’avais une certaine confiance en début de saison. A Gieten, je suis passé par-dessus mon guidon en passant des planches puis je suis à nouveau tombé en descendant de mon vélo. La semaine dernière, je pensais que mes problèmes étaient finis, mais c’était vraiment mauvais à Ruddervoorde. » a-t-elle déclaré au Het Laatste Nieuws.

Alors qu’elle dominait la discipline ces dernières années, la coureuse belge de 30 ans n’est que l’ombre d’elle-même depuis un an. Cette saison, elle a terminé 6e du Rapencross de Lokeren, 7e du Polderscross Kruibeke, 10e du Superprestige Gieten, 14e du Beringen Cross et 20e du Superprestige Ruddervoorde. Malgré cela, elle n’est pas découragée et espère revenir dans le top 5 rapidement :

« Le niveau sur les cross est certainement plus élevé qu’il y a quelques années. Beaucoup de bonnes coureuses sont arrivées, mais il n’est pas possible que la 20e place soit maintenant ma place. Lucinda Brand a également 31 ans. Elle a terminé troisième à Ruddervoorde. Nous étions au même niveau.

Je m’engage à me concentrer sur le positif. Je veux juste m’amuser, ne pas me préoccuper du négatif tout le temps. Et cela fonctionne : j’aime toujours m’entraîner et je suis toujours ambitieuse. Je ne vais plus gagner 20 courses par an, mais je veux revenir dans le top cinq. Mais quand, j’aimerais savoir. Récemment, j’ai reçu un message sur Facebook de quelqu’un qui me disait que je devais arrêter ma carrière. Cela m’a vraiment énervé. Parce que je veux déterminer la fin de ma carrière moi-même. Je suis toujours investie à cent pour cent par mon travail. »

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


7 + 3 =