Julian Alaphilippe pourrait jouer le général du Tour « d’ici un ou trois ans »

A l’occasion d’une interview avec Ouest-France, Franck Alaphilippe, le cousin et entraîneur de Julian, a déclaré que le coureur français pourrait jouer le classement général du Tour de France dans les prochaines années :

« Il ne le dit pas, mais oui, ça pourrait arriver, bien sûr. D’ici un ou trois ans, il se décidera peut-être… […] Le général, suite au Tour de France 2019, bien sûr qu’il y pense. De temps en temps, il l’évoque d’ailleurs, mais ce n’est pas encore pour cette année. Cela demanderait une préparation spécifique, s’entraîner avec de longs blocs d’endurance, du travail au seuil en montagne. Et forcément, d’un autre côté, ce serait moins travailler ses qualités de puncheurs…

Aujourd’hui, son programme d’entraînement n’est pas assez structuré autour de la montagne pour qu’il ne se concentre que là-dessus et puisse viser le général d’un Tour. Si à l’avenir, il décidait de se concentrer sur le général du Tour, ou d’un autre grand Tour, alors il faudrait changer ses plans d’entraînement. […] Pour ce qui est de son potentiel, c’est difficile de savoir. Aujourd’hui, on sait qu’en haute altitude, dans les longs cols, la marche est encore trop haute par rapport à des purs spécialistes, des Colombiens… Il faudrait donc qu’il s’améliore encore. »

Pour le moment, le puncheur de la Deceuninck – Quick-Step va donc se concentrer sur les victoires d’étapes sur le Tour cette année, même s’il n’est pas impossible qu’il brille au classement général comme il l’avait fait l’année dernière (il avait porté le maillot jaune pendant 14 jours avant de craquer à 3 jours de l’arrivée) :

« Je crois qu’il se fixe lui-même l’ambition d’aller jouer la victoire d’une ou deux étapes, et il a raison de dire cela. Malgré ce qui s’est passé l’an dernier, il n’a pas envie de jouer le général. Pour l’instant, comme lui, je m’en tiens donc à cela, c’est son souhait, et c’est déjà très bien s’il y parvient. Il pourrait aussi pourquoi pas viser le Maillot à pois, en fonction du déroulement de la course. […] Et ça ne veut pas dire que cette année ça ne se passera pas, non plus, comme l’an dernier. Mais en tout cas, au départ, il ne part pas pour jouer une place au général, il veut se faire plaisir en étant à l’offensive. »

Franck Alaphilippe est également revenu sur la forme actuelle de Julian :

« Julian n’est pas en avance. Il n’est pas en retard non plus, dans le sens où il a volontairement décidé de ne pas être à 100 % pour début août. Donc il est dans les temps, disons, dans une condition acceptable. Nous sommes actuellement en stage d’altitude dans les Alpes italiennes, il travaille bien.

Il a décidé de ne pas débuter la saison en pleine forme parce qu’on est dans l’inconnu sur cette deuxième partie de saison, qu’elle sera à la fois courte mais avec un gros programme. Il y aura trois mois très intensifs avec beaucoup de courses, et peu de coupures. Julian, habituellement, ciblait ses objectifs avec des phases de récupération et des phases de préparation. Mais là, pour ces trois derniers mois, tout va s’enchaîner et ça ne sera donc pas trop possible de faire comme ça, donc c’est pour cela qu’il a décidé de ne pas recommencer à fond. Il va falloir durer dans le temps, car après le Tour, Julian aura encore de gros objectifs. »

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


8 + = 12